Test – Let Them Come : Qu’ils z-y viennent seulement!

Le tower defense est un jeu fort en vogue sur les plateformes. Parfois il y a une certaine originalité qui met certains de ces titres dans une catégorie un peu à part et Let Them Come est totalement dans cette catégorie “spéciale” : un tower-shooter.

Ça me rappelle le film Aliens

Une banale mission d’exploration, c’est comme cela que tout a commencé. Dans cet univers où la menace alien se repend comme la peste, visiter un vaisseau abandonné devait être une routine. Sauf que votre équipage a été décimé également et il ne reste que vous, un ancien soldat, un violent, un dur de dur. Barricadé derrière quelques caisses et ayant entre les mains une bonne vieille mitrailleuse sur pied, vous êtes prêt à faire un baroud d’honneur … ou plutôt a tous les décimer. Car la mort n’est pas vraiment une de vos options. En revanche, éclabousser les murs de sang alien ne vous déplairait pas. Surtout lorsque vous apprenez que cette mission n’était finalement qu’un piège pour faire pleuvoir les aliens sur votre bonne vieille planète bleue. Finalement, vous n’avez pas le temps de mourir. Votre monde est en danger et il n’y a plus que vous face à d’innombrables hordes de monstres tous plus mortels les uns que les autres. Heureusement que vous avez des caisses de munitions à profusion … et de la bonne musique pour vous motiver.

Une mitrailleuse placée dans un couloir, arrosant sans défaillir des hordes d’extraterrestres rampants, volants ou courants vers vous … oui, c’est un peu comme dans le film Aliens (version longue) et c’est génial. Je vous avoue avoir craint énormément que le jeu ne soit vite répétitif et ennuyeux au départ. Heureusement cette peur s’est vite avérée infondée et j’ai eu énormément de mal à décrocher de ma partie. Let Them Come est un jeu extrêmement simple dans son concept : on a une mitrailleuse et on arrose tout ce qui s’approche, au sol ou en l’air. Cependant, il y a quand même quelques concepts à appréhender. En premier il y a votre inventaire qui compte pour beaucoup dans votre victoire. Vous avez la possibilité d’équiper jusqu’à quatre pièces qui peut être un accélérateur de vélocité pour vos balles. Sauf que plus de vélocité fait chauffer votre canon qui devrait refroidir de temps à autre. Un bloc de refroidissement ou un tir multiple est aussi disponible. Mais aussi une armure, une extension de santé, un multiplicateur de combo ou un bonus pour utiliser de façon plus efficace votre armement au corps à corps. Car oui les armes de poing ne sont pas oubliées car en dernier ressort, elles sont plus qu’utile.

Un véritable hachoir à monstres !

Je vous en met combien de tranches, ma bonne dame?

Couteau, batte de baseball, bouclier, hache et autre tronçonneuse sont de la partie mais pas seulement. Plusieurs types de grenades sont aussi disponibles et surtout plusieurs types de munitions. Perce-blindage, électrique, explosive … Vous avez le choix. Si les munitions ne peuvent pas être améliorées, tout le reste le peut et cela va jouer avec votre stratégie de joueur, mais aussi suivant les ennemis rencontrés vu que certains seront simplement insensibles aux balles classiques ou peut-être qu’il faut faire le ménage rapidement pour éviter de se faire submerger. Et avec le nombre d’ennemis, ça arrivera forcément. De la l’importance des combos car vous remplissez en cours de route une barre qui vous octroiera à chaque fois un bonus au choix parmi trois avec un mini-jeu pour utiliser votre bonus plus ou moins efficacement et durablement.

Des barbelés, des drones qui tirent avec vous, des attaques frénétiques, des recharges de munitions, des doubles canons, des bonus en points ou en vie, la possibilité que les aliens explosent en mourant … l’éventail de possibilité est fort large mais reste très dépendant des points que vous gagnez en tuant les aliens. Et c’est tout cet aspect qui est vraiment agréable. J’avais aussi peur que le jeu soir répétitif mais il ne l’est pas tant que çà finalement. On a 5 niveaux à passer, chacun comprenant un certain nombre de vagues d’ennemis et à la fin de chacun il y a un boss à vaincre. Si ceux-ci proposent un certain challenge, seul deux d’entre eux sont vraiment problématiques. Et le tout est subliminé par une bande son bien destroy qui en met plein les oreilles et qu’on peut customiser. Que du bonheur donc. Mais … car il y a un mais … Let Them Come est malgré tout un peu trop court.

On va dire qu’il m’a fallu un petit quatre à cinq heures pour le finir sachant que j’ai galéré pendant une bonne heure en tout sur les troisième et dernier boss. Le jeu vous propose ensuite un new game plus avec une difficulté accrue (mais tout votre équipement déjà payé), un mode survie et un mode de combat de boss. C’est plaisant mais il reste le sentiment d’un jeu bien trop court. Une fois pris dans l’ambiance, lorsqu’on voit arriver la fin du jeu on se dit : Ah non, j’en voulais encore moi!!! Et c’est pour cela que j’ai direct lancé le new game plus car j’en voulais beaucoup plus. Alors qu’on a un énorme panel d’ennemis avec chacun leur caractéristiques comme pondre des eux, exploser, changer de couleur, vous tirer dessus, grimper sur les murs, avoir un bouclier, voler, avaler vos objets ou que sais-je encore … j’aurais tellement voulu pouvoir en découvrir plus encore.

 

En conclusion

Let Them Come a tout du jeu jouissif type qui vous attire dans ses griffes et pour lequel vous pouvez passer plusieurs heures en sa compagne sans même sourciller. S’il était un peu plus long, il aurait été juste excellent mais en l’était il est déjà génial et c’est tout ce qui compte.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *