Test – Mario and Donkey Kong : Minis on the Move

Même si elle n’a jamais vraiment brillé de par sa présence, les jeux Mario vs. Donkey Kong ont toujours été une série à la réalisation plus que correcte. Pour cette première apparition sur 3DS, Mario and Donkey Kong : Minis on the Move prend une toute autre orientation et abandonne complètement l’aspect plates-formes. Un choix qui risque de ne pas faire l’unanimité, mais pour autant cela ne nous met pas à l’abri d’une petite surprise.

Mario and Donkey Kong : Minis on the Moves 3DS

Tout mini

Les habitués risquent d’être un peu déconcertés devant la nouvelle direction prise par Nintendo. Avec Mario and Donkey Kong : Minis on the Move, pas de Pauline à sauver ou encore de Donkey Kong à affronter, simplement des puzzles à résoudre en posant des petites tuiles sur un plateau de jeu. Cela dans le but de construire un chemin pour permettre aux petits automates d’atteindre la fin du parcours. Les conditions seront amenées à changer et à se diversifier, avec plusieurs déclinaisons du principe et de nouvelles mécaniques qui viendront s’y greffer, mais le concept de base restera immuable jusqu’à la fin. Un jeu de réflexion qui ne paye pas de mine, mais dont la simplicité peut se montrer très vite addictive.

Le jeu se répartie en quatre catégories, qui s’abordent globalement de la même manière mais avec chaque fois des particularités qu’il va falloir très vite apprendre à maitriser. « En avant Mario » est le premier mode dans lequel on progressera, où il faudra faire avancer la figurine avec l’aide des tuiles qui tomberont dans le tuyau. Celui-ci peut en contenir jusqu’à cinq et il va falloir les utiliser le plus rapidement possible, sous peine de perdre la partie car quoi qu’il arrive le mini avancera en ligne droite. Les premiers niveaux sont forcément très simples, mais ils vont s’étoffer assez vite avec des pièges ou l’utilisation d’une bombe pour enlever une tuile encombrante, ramasser une clé pour ouvrir une porte, voir sacrifier plusieurs tuiles dans la poubelle pour gagner une tuile magique.

Mario and Donkey Kong : Minis on the Moves 3DS Mario and Donkey Kong : Minis on the Moves 3DS

Tout petit

La monté en difficulté est constante et les règles changent assez régulièrement, même s’il vaut mieux s’adonner aux autres modes de jeu pour varier les plaisirs. Comme le « Palais en tuiles » qui propose toujours d’aider votre mini, mais avec cette fois un nombre de tuiles défini dès le départ et il faudra trouver la bonne manière des les poser. Comme dans le premier mode, il sera possible de réaliser une performance parfaite en ramassant les trois pièces Mario, afin de gagner une étoile. Ce qui permettra de débloquer quelques petits bonus, comme des figurines dans le musée. Mais pour y arriver, il faudra bien prendre en compte de nombreux obstacles, comme des blocs rebrousse-chemin, des ressorts ou des catapultes. Cette fois le temps est illimité et il sera possible de recommencer à loisir le niveau, même si les plus téméraires essayeront de faire le meilleur chrono possible.

Comment souvent avec Nintendo, la fonctionnalité de la 3D est plutôt bien utilisée, même si elle se révèle très secondaire dans la mesure où on passe le plus clair de notre temps avec les yeux rivés vers le bas. Mario and Donkey Kong : Minis on the Move se jouant entièrement au tactile, pas besoin de vous dire qu’on ne va portera que peu d’attention à ce qui va se dérouler sur l’écran du haut de la console. Une donne qui ne fait que se confirmer avec le troisième mode « mini-mêlée » qui demandera de diriger et de gérer plusieurs minis à la fois, en les aidants à attendre leur sortie. Pour y arriver, il sera possible cette fois de bouger à notre guise tous les tuiles sur le plan de jeu. La difficulté résidant dans le fait qu’il faut parfois appréhender à l’avance la direction à prendre pour chaque personnage. Sachant qu’il est possible de créer un bonus de combo, en faisant entrer les minis l’un après l’autre dans le tuyau de sortie. Une notion de score relativement secondaire et sans grande importante pour le déroulement de la partie.

Mario and Donkey Kong : Minis on the Moves 3DS Mario and Donkey Kong : Minis on the Moves 3DS

Tout mimi

Chacun de ces trois modes comprends une soixantaine de niveaux (incluant dix niveaux en expert), ce qui représente une durée de vie assez conséquente, surtout si on s’y adonne par de courte partie et qu’on cherche à tout récupérer. Ce qu’on ne fera pas forcément sur le dernier mode « La grande jungle », qui est peut-être le moins intéressant à parcourir. On repart sur le principe des cinq tuiles qui tombe dans un tuyau et qu’il faut disposer pour faire avancer le mini vers la fin. Sauf que cette fois le terrain est beaucoup plus grand et qu’il faut ramasser une dizaine d’étoiles qui jonchent sur le sol. Ce qui aurait pu être intéressant, dans la mesure où il est beaucoup plus dur de trouver un chemin adéquat. Mais avec seulement trois niveaux, ce mode montre très vite ses limites et il y a fort à parier que vous n’y reviendrez pas très souvent.

On vous avait déjà mentionné le musée de figurines qu’on peut débloquer en engrangent suffisamment d’étoiles, mais cela s’appliquent également à quatre mini-jeux qui se débloqueront de la même manière. Pas de grandes folies à ce niveau là, mais on soulignera tout de même leur présence. Mais à ne pas douter que c’est surtout l’éditeur de niveau qui attirera une bonne partie de l’attention des joueurs, avec la possibilité d’enregistrer jusqu’à une centaine de création, en plus de pouvoir les partager en ligne. L’éditeur est assez bien fichu et permets pas mal de fantaisies. Ce que les utilisateurs n’ont pas attendus de mettre en pratique, avec des niveaux qui frôlent souvent la torture pour en comprendre la logique.

 

En conclusion

On peut reprocher à Mario and Donkey Kong : Minis on the Move d’avoir pris une tournure un peu osée pour la série, ainsi qu’un système de jeu redondant sur la durée. Mais ce serait négliger tout le travail de réalisation qui se cache derrière. Car avec un simple plateau et des tuiles, Nintendo arrive à renouveler un concept vieux comme le monde. Simplement en forçant le joueur à affronter continuellement de nouveaux pièges, tout en devant s’adapter et changer sa manière de jouer. Le regret se portera peut-être sur le contenu du jeu, avec une course aux étoiles qui n’apportent finalement pas grand-chose. On aurait aimé que nos efforts soit un peu plus récompensés, en débloquant des bonus plus intéressants. Un détail, mais qui aura surtout son importance pour ceux qui voudront retourner entièrement le jeu.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.