Test – Mario & Luigi : Starstar Saga + Les Sbires de Bowser

Ce n’est pas extraordinaire de voir que Nintendo aime décliner sa mascotte sous toutes les formes de jeu possible et imaginable. Pourtant quand les deux frères plombiers sont apparus dans une série de RPG, c’était déjà un peu plus folklorique pour l’époque. Aujourd’hui cela coule de source et il est très naturel de voir débarquer Mario & Luigi : Superstar Saga + Les Sbires de Bowser. Le remake d’un épisode qui a lancé la carrière d’une nouvelle série chez Nintendo et qui perdure encore une quinzaine d’années après. Reste à voir si la nouvelle version a réussie à surpasser l’originale.

Mario & Luigi reviennent dans la bonne humeur

Sans que cela soit vraiment étonnant, un nouveau problème s’abat sur le royaume champignons. Et pour une fois ce n’est pas la princesse qui se fait enlevée, même si elle se retrouver malgré elle encore au cœur d’une mésaventure. C’est en réalité sa voix qui a été dérobée par une vilaine sorcière du royaume voisin. Contre toute attente Bowser va s’allier avec les frères Mario pour former une équipe qui ira récupérer la voix de Peach. Au fil des années la série ne s’est jamais prise au sérieux et même s’il s’agit d’un remake du premier épisode, celui-ci ne fait pas exception à cette règle immuable. L’humour est omniprésent et chaque situation, aussi tragique soit-elle pour nos plombiers, est toujours propice pour un gag bien trouvé. Une marque de fabrique qui a été instauré par cet épisode et qui reste toujours aussi succulente, même après autant d’années.

Bien entendu quand on énumère le remake de Mario & Luigi : Superstar Saga, on peut s’attendre à ce que le jeu est subit un lifting graphique. Pourtant l’opus sur GameBoy Advance est loin d’être laid mais avec le passage sur Nintendo 3DS les développeurs ont clairement réussi à sublimer le jeu d’origine. Encore plus coloré qu’à l’époque, un travail admirable à vraiment été réalisé. C’est d’autant plus vrai que les sprites ont tous été retravaillés et qu’ils ont donc forcément gagné en netteté et en détails. Un travail d’excellence qu’on ne peut que saluer et qui redonne un intérêt non négligeable au jeu. C’est un constat qu’on peut émettre sur les décors mais également sur la bande-sonore qui pour le coup a été entièrement réorchestrée et qui est un vrai régal pour nos oreilles.

Comme d’habitude, la princesse a un souci !

Un gameplay qui fonctionne toujours aussi bien

La formule de base de Mario & Luigi : Supertar Saga n’a pas été modifié et il faut dire qu’elle n’avait pas vraiment besoin de l’être. Les combats sont toujours aussi intuitif, et sont basé sur un système de compétences qui nécessite d’être exécuté dans un timing bien précis pour être encore plus efficace . Chaque frère Mario a une action associé à un bouton et il suffit par exemple d’appuyer dessus quand on saute sur la tête d’un Gooba, pour lui ainsi lui faire plus de dégâts. Et c’est sur cette simple action que va globalement se baser tout le système de combat. Cela peut paraître simple mais c’est justement ce qui fait tout l’attrait des jeux Mario à la sauce RPG. Évidemment, ce sera un peu plus compliqué face au boss ou encore quand Mario et Luigi effectuent une attaque en duo, avec un timing encore plus serré à tenir. Mais bien que facile d’accès, le système de combat offre des mécaniques vraiment bien huilé, ce qui donne ainsi des combats amusants, et cela malgré la répétitivité qui peut s’installer durant notre progression.

Bien qu’étant l’épisode originale de la série, il faut reconnaître que tous les éléments qui ont fait son succès étaient déjà présent et c’est un pur plaisir d’y rejouer. L’excuse du remake est donc toute trouvée, pour redécouvrir un jeu qui misait déjà énormément sur les capacités que nos deux compères à casquettes vont apprendre durant leurs péripéties. Bien que l’aventure soit assez linéaire, il sera en revanche possible d’explorer à loisir des lieux qu’on avait déjà visité au préalable et cela afin d’y découvrir des secrets qui étaient jusqu’à présent inaccessibles. Chaque nouvelle capacité nous permettra ainsi d’avoir une nouvelle attaque en combat, mais elle pourra aussi être salvatrice pour ouvrir des nouveaux passages durant notre exploration de la carte.

Les combats sont vraiment sympathiques !

Il en faut toujours un peu plus

Comme si l’aventure principale et ses heures de folies ne suffisaient pas, Mario & Luigi : Superstar Saga nous propose un mode secondaire dans lequel on va partir à l’aventure en dirigeant un petit Goomba. Oui, dit comme ça cela ne paraît pas bien passionnant et pourtant il faut dire qu’il y a de quoi être surpris car on s’y amuse beaucoup. L’histoire c’est que notre sbire tente de retrouver Bowser et que pour y arriver il va se mettre en tête de former une armée qui l’aidera dans la réussite de cet objectif. Bien qu’il faille le prendre comme un mode alternatif, il est tout de même intégré à l’aventure des plombiers puisqu’on peut y croiser les mêmes personnages. Notre périple principale y fait d’ailleurs régulierement référence et on peut même y trouver des passages qui font sont en commun au mode « Les Sbires de Bowser ».

Il faut savoir par contre que ce mode n’est pas disponible dès le début et il faudra s’investir durant quelques heures avant de le débloquer. Il faut d’ailleurs noter que système de combat, bien que très différent dans sont approche, est asses similaire dans la pratique. À comprendre par-là qu’on ne se lance pas dans des combats au tour par tour, mais qu’on demeure quand même assez passif, même s’il sera possible d’aider durant des actions contextuelles. Les affrontements reprennent le principe du Shifumi (pierre-feuille-papier-ciseaux), dans le sens où chaque catégorie d’ennemi aura sa force et sa faiblesse face à un autre type de monstres. Il y ainsi les monstres aériens qui font plus de dégâts sur les bestioles au sol, tandis que ceux de distances auront l’avantage sur les adversaires aériens, alors que les monstres au sol seront plus efficaces contre ces derniers.

Le tout sera donc de créer une équipe qui sera le plus efficace possible en fonction des ennemis qu’on va être amené à rencontrer. Sachant qu’il sera possible d’avoir des bonus selon le type de monstres qu’on combine ou selon leur appartenance à une faction. Cela peut paraître très simple sur le papier et cela l’est, mais ce mode est surprenant dans le sens où il est relativement long à finir. Il faut compter plus de six heures pour en voir le bout, ce qui est plutôt honorable pour un rajout de la sorte. Superstar Saga se voit vraiment étoffé d’un mode secondaire qui mérite clairement le détour. Son gameplay est simple à appréhender, tout en proposant un aspect tactique qui mérite vraiment qu’on s’y attarde. Et même si l’aventure de Mario & Luigi : Superstar Saga se suffisait déjà amplement à nous satisfaire, il est bon d’admettre que le mode Les Sbires de Bowser est un belle ajout en plus d’être une excellente surprise.

 

En conclusion

Bien que datant de plusieurs années, le gameplay de Mario & Luigi : Superstar Saga n’a quasiment pris aucunes rides. Et après être avoir subit un petit lifting il est encore plus évident qu’il s’agit d’un jeu qui reste dans l’ère du temps. Avec un système de combat qui est aussi drôle qu’efficace et une trame principale remplie d’humour, il serait difficile de dissimuler notre plaisir lorsqu’on traverse l’aventure. Et comme si cela ne suffisait pas, l’excellence du jeu est bonifiée par la présence d’un mode secondaire qui est tout aussi intéressant à parcourir. Superstar Saga est donc une valeur sûre et il serait honteux de bouder un tel jeu.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *