Test – Mario Party 10 : quand Bowser est de la partie

Après un début remarqué sur Nintendo 64, pratiquement toutes les générations de consoles de Nintendo ont pu bénéficier d’un épisode de la série. C’est donc au tour de la Wii U d’accueillir assez naturellement ce Mario Party 10. Avec un neuvième volet un peu en demi-teinte, il reste donc à voir si la placement asymétrique de Bowser dans ce dixième opus, arrivera à modifier assez profondément une formule qui commence un peu à avoir du mal à se renouveler.

mario-party-10-wiiu-logo

Comme le grand frère

Comme nous l’avons énuméré dans l’introduction de cette critique, Mario Party 9 n’avait pas vraiment réussi à convaincre tout le monde au moment de sa sortie sur Wii. Il faut dire que de gros changements, parfois radicaux, avaient été opérés sur cette neuvième version du célèbre party-game de Nintendo. Le plus gros étant que les joueurs devaient avancer à présent tous en même temps, en étant coincer dans un véhicule. L’idée est d’avoir des parties plus courtes et encore plus basé sur la chance. Chaque adversaire possède son propre taux d’étoiles, qu’il gagne en affrontant les autres joueurs dans des mini-jeux ou contre des boss. Le principe étant qu’on pouvait parfois être allié, mais que l’esprit de compétition avait toujours une place centrale au sein du jeu.

Le mode Mario Party de ce dixième épisode ne déroge par spécialement à ce concept, puisqu’on retrouve encore une fois cette notion de mettre tout le monde dans le même panier. Les joueurs sont encore une fois réunis dans un chariot, qui avance à chaque tour un peu plus loin sur le plateau, en fonction des dés. Le gros défaut et qui est resté le même depuis Mario Party 9, c’est que cela enlève tout aspect stratégique. Certes, il est toujours possible de gagner des dés spéciaux, qui permettent de tricher un peu, en essayant de se placer de manière à ce que le prochain joueur tombe dans un piège. Voire d’avancer un peu plus loin et de profiter du portail d’étoiles, mais cela s’arrête là. Cela ne gâche pas complètement notre plaisir de jeu, mais cela apporte clairement un manque de rythme dans le déroulement des parties.

La vraie nouveauté dans ce mode Mario Party, c’est l’ajout der Bowser, dont la menace pèse au dessus de nous. Concrètement, l’ennemi jurée de Mario est coincé dans une cage et selon les chiffres qui vont tombés durant les lancés de dés, les verrous de cette prison vont sautés au fur et à mesure. Une fois la bête lâchée de sa cage, celui-ci va s’en prendre aux concurrents afin de leur faire perdre le plus d’étoiles possible et donc au passage, chambouler complètement la partie. Mais bien qu’il soit au centre du jeu, la présence de Bowser est juste un petit ajout sympathique de plus, mais qui n’a rien de révolutionnaire. Au mieux il faudra coincer ici, le fait qu’un des plateaux remplacera Bowser par un Toad qu’il faut sauver de sa prison. On aurait aimé un peu plus de diversité de ce genre, mais avec seulement cinq plateaux de jeu, il ne fallait pas s’attendre à grand-chose de plus.

mario-party-10-wiiu-0005 mario-party-10-wiiu-0007

Le roi des Koopa en action

Pour profiter un tant soit peu des fonctionnalités de la Wii U et donc du GamePad, Mario Party 10 inclut le mode Bowser Party. Contrairement aux autres modes où il est seulement possible de jouer jusqu’à quatre, celui-ci va permettre à un cinquième joueur de prendre place dans la partie en tant que Bowser. Le principe étant que la troupe de Mario va devoir tenter d’atteindre l’étoile situé à la fin du plateau, tandis que Bowser va devoir les rattraper pour faucher tous leurs points de vie. Bien entendu, le roi des Koopas ne fera pas tout dans les règles et pourra de temps à autre tricher pour arranger un peu les règles à sa guise. Mais l’idée est surtout que le cinquième larron profitera entièrement du gameplay asymétrique, lorsqu’il affrontera les quatre autres joueurs durant les mini-jeux.

Intéressant sur le papier, ce mode mettra en avant les fonctionnalités tactiles e la manette, ainsi que le micro et toutes les fioritures habituelles. Finalement, ce mode se révèle assez intéressant et devrait permettre de changer un peu les habitudes, même si malheureusement on se heurte à un problème de taille, qui est celui du manque flagrant de diversité dans les mini-jeux exploitant ce mode. Au mieux on fera vite le tour sur la dizaine d’épreuves existantes. Rien de dramatique en soi, mais quand on sait que ce mode réutilise les même plateaux qu’on peut avoir dans le mode Mario Party, cela peut vite donner le sentiment d’avoir un contenu un peu au rabais, surtout qu’il faut obligatoirement avoir des Amiibos pour en débloquer d’avantage.

mario-party-10-wiiu-0001 mario-party-10-wiiu-0003

Amiibo tout risque

Car comme on pouvait s’y attendre la nouvelle mode des Amiibos, ces figurines à l’effigie des mascottes de Nintendo, aura également porté son empreinte sur Mario Party 10. Ces petites figurines, dans une nouvelle gamme dédiée à ce jeu, serviront à débloquer de nouveaux plateaux qui permettront de jouer avec des règles un peu plus classiques. Bien plus dans l’idée d’un vrai jeu de plateau, dans Amiibo Party chaque joueur avancera individuellement son pion, dans le but d’atteindre les étoiles disséminé sur le plateau. Chaque grande étoile demandant d’être acheter avec l’aide de petites étoiles qu’on gagne dans les mini-jeux. Avec ce mode on revient presque à un retour aux sources de la série, même si les plateaux disponible sont parfois un peu trop simple dans leur conception.

Au mieux on pourra personnaliser les plateaux en fonction des Amiibo qu’on aura activés, ainsi que le socle des pions de chaque joueur pour avoir par exemple des bonus spéciaux. Cette intégration des Amiibos dans Mario Party 10 n’a rien de grandement révolutionnaire, mais on peut tout de même souligner l’effort d’avoir rendu ses figurines un peu plus intéressantes. Alors que d’autres productions de l’éditeur intègrent assez timidement les Amiibos, parfois comme simple gimmick utilitaire, au moins ici elles peuvent servir comme interaction directe avec le jeu. Pouvant même accessoirement servir à lancer directement les dés, en plaçant l’Amiibo sur le GamePad. On aurait tout de même aimé que ce mode soit un peu plus développé, notamment avec des règles un peu moins convenues, mais ce sera juste pour chipoter un peu.

mario-party-10-wiiu-0002 mario-party-10-wiiu-0004

Toujours un peu plus au compteur

Sans grande surprise, Mario Party 10 inclus la prise en charge du Miiverse, comme c’est souvent le cas dans les jeux Wii U de Nintendo. Il s’agira en faite d’un mode photo pour lequel il sera possible d’acheter des décors et autres personnages, afin de capturer une image de vos créations et les partager ensuite en ligne. Derrière ça, se trouve une boutique dans laquelle on pourra dépenser les points gagnés au fil des parties, pour acheter de nouveaux personnages, des look pour votre chariot et ainsi de suite. On déplore toujours l’absence des costumes intronisés il y a de cela plusieurs versions sur Nintendo 64, mais depuis le temps, on peut résolument faire une croix dessus. Au mieux on pourra également profiter des mini-jeux sans devoir passer obligatoirement par la case des modes principaux. De quoi s’entraîner en solo ou d’organiser des petites tournois entre amis. Rien de très captivant, mais qui aura au moins le mérite d’exister.

 

En conclusion

Les fines bouches pourront trouver que ce Mario Party 10 n’apporte pas grand-chose de neuf à la série. Globalement, c’est une affirmation qui possède son brin de vérité, mais l’intégration du GamePad et des Amiibos pourra tout de même suffire à renouveler un peu notre plaisir. Sans vraiment bouleverser les acquis de la licence, le jeu arrive tout de même à nous divertir. Des mini-jeux un peu plus diversifié et le retour de quelques anciens ajouts de la série n’aurait pas fait de mal à ce Mario Party 10, mais dans l’ensemble c’est suffisant pour s’amuser en bonne compagnie et on y revient avec plaisir le temps de quelques parties.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.