Test – NBA 2K13

Pendant que la guerre fait rage entre les amateurs de Fifa et ceux de PES, du coté du Basketball c’est déjà beaucoup plus calme. Avec son unique concurrent qui a décidé de ne pas pointer le bout de son nez cette année, le chemin de la gloire est donc tout tracé pour la série de 2K Games. Mais malgré cette flagrante domination, il reste à espérer que Visual Concept arrive encore à nous surprendre et qu’ils ne s’endorment pas sur leurs lauriers.

Du bout du doigt

Cela ne surprendra personne si on peut aisément affirmer que les adaptations de sport sur console sont des séries qui tournent un peu en rond. C’est le genre qui veut ça et il est souvent difficile de renouveler une série qui n’a plus grand-chose à prouver, comme c’est le cas notamment de NBA 2K13. Mais pour faire repasser les joueurs à la caisse, il faut se donner la peine d’innover, du moins en apportant quelques ajouts qui justifient l’achat de la nouvelle monture. Et autant dire que les changements sur cette version 2013 de NBA 2K ne sont pas légion, a fortiori qu’il s’agit uniquement de légers ajouts, voir des modifications mineurs mais qui auront tout de même leur importance. Le premier et pas des moindres et qui a un impact direct sur nos habitudes, c’est la réorganisation de l’utilisation du stick droit de la manette. Si celui si sert d’habitude à gérer les tirs, il est maintenant assigné à la maitrise de la balle. Un simple mouvement du pouce est nécessaire pour effectuer toutes sortes de dribble, facilitant ainsi l’attaque pour percer les défenses adverse. Un simple remaniement du gameplay, mais  dont l’impact se fait tout de suite ressentir pour offrir une jouabilité bien plus convaincante. Que les puristes se rassurent, si cela ne vous convient pas, il est toujours possible de réassigner les touches d’origines dans le menu des options.

Bien entendu les modifications ne s’arrêtent pas là, du moins si on peut oser les appeler comme cela, car il s’agit en faite d’un joli merchandising un peu déguisé sur les bords. L’apparition d’un personnage comme Jay-Z sur le devant de la scène, apporte son lot de nouveautés, voir de désagréments pour certains. Son rôle de producteur exécutif a eu un impact direct sur NBA 2K13, avec notamment une bande son qui reprend directement une tripoté de ses titres phares, ainsi que de son poulain Rihanna. Une ambiance musicale qui n’est peut-être pas au goût de tout le monde, mais qui rejoint des groupes emblématiques comme DaftPunk ou U2. Si les nouveautés ne sont pas mirobolantes et encore moins grandiose, c’était sans compter sur une foule de stars qui pour le coup ont endossé le maillot et les baskets pour rejoindre la « Celeb Team ». Cela ne s’invente pas et c’est bien entendu un digne représentant qui en est à la tête, avec un certain Justin Bieber qui au passage prend quelques centimètres, au coté de Sean Kingston et autre Bow Wow. Heureusement pour les fans, des équipes beaucoup plus charismatiques sont disponibles, comme la Dream Team de 1992, avec des légendes du ballon qui sont entièrement jouables et qui rejoignent un grand panel de sélections allant de 1992 jusqu’à aujourd’hui. Une idée de bon goût qui sauve un peu les apparences, pour notre plus grand bonheur.

 

Du neuf avec du vieux

Outre les sempiternels modes qu’on retrouve à presque chaque épisode, pour NBA 2K13 l’accent à surtout été mis sur l’évolution du mode Ma Carrière, avec des améliorations qui sont avant tout destinées à donner l’apparence d’une progression plus immersive. Le coach en est le meilleur exemple, qui ira vous caresser dans le sens du poil quand vos performances seront à la hauteur, mais qui ne manquera pas de vous rappeler à l’ordre lorsque raterez votre coup. L’apparition des entretiens avec le General Manager est une bonne trouvaille et vous permettront de faire directement vos demandes, avec un résultat pas toujours en votre faveur. Un réseau social est aussi de la partie, avec un faux Twitter, mais c’est avant tout le concept des Virtual Currency qui apporte vraiment du sang neuf. En fonction de votre réputation auprès du public ou de vos actions sur le terrain, des points vous seront attribués et qui pourront être dépensé de diverses manières selon vos envies. Il va falloir s’accrocher pour arriver à monter son porte-monnaie, mais l’effort en vaut la chandelle car cela vous permettra de monter les caractéristiques de votre personnage, en plus de passer par la boutique pour vous acheter des nouveaux accessoires. Une personnalisation qui ne paye pas de mine, mais qui ravira les perfectionnistes et surtout les fans qui pourront s’en donner à cœur joie pour avoir un avatar unique. On regrettera simplement que le mode Carrière est limité à une seule sauvegarde, ce qui nous empêche de développer plusieurs carrière de joueurs en même temps.

Ce système de points a également tout son importance dans le mode Mon Équipe, avec la possibilité de créer votre équipe de prédilection et d’en modifier tous les aspects. Ce mode exclusivement jouable en ligne, vous promet une grande ouverture à la personnalisation, notamment grâce aux enchères qui vous permettront de mettre la main sur de bons joueurs. Les collectionneurs y trouveront aussi de quoi se satisfaire avec un nombre impressionnant de chose à amasser, comme des figurines, des maillots ou des terrains, pour ne citer que ça. Des bonnes idées qui sont malheureusement encore une fois entaché par un aspect mercantile qui commence décidément à prendre beaucoup de place. Car en plus des nombreux partenariats et l’implantation des célébrités, les joueurs pourront ouvrir leur porte-monnaie pour investir leur argent réel dans l’achat de points VC. L’intérêt étant de booster artificiellement son équipe et d’être plus rapidement à la hauteur face aux adversaires qu’on pourra rencontrer en ligne. Une fonctionnalité optionnelle mais qui risque de ne pas être accueilli d’un bon œil par tout le monde.

 

Conclusion

Pas besoin de tergiverser très longtemps pour admettre que NBA 2K13 est encore une fois une très belle monture de la série de 2K Games. Le contenu conséquent est la marque de fabrique de la licence et encore une fois on est gâté sur ce point, même si l’apparition de certains protagonistes risque de laisser de marbre la plupart d’entre vous. On regrettera que l’ensemble n’ait pas autant évolué qu’on l’aurait aimé, mais les nouveautés sont tout de même assez importantes pour réussir à relancer notre intérêt. NBA 2K13 se montre donc comme un épisode plutôt solide et qui ravira tous ceux qui auront envie d’y investir leur temps et surtout leur argent.

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.