Test – NHL 17 : Dans la cours des grands champions

Dans les jeux de sports, il y a une constante qui ne change pas et c’est d’avoir un nouvel épisode chaque année. NHL 17 ne déroge pas à cette règle et comme bien souvent on ne s’attend pas à une révolution de la part d’EA. Chaque nouvel opus est juste le moment de rectifier ce qui n’allait pas l’année précédente, tout en rajoutant quelques trucs par-ci et par-là. Et c’est exactement ce qu’on aura avec NHL 17, rien de plus et rien de moins.

nhl17-head

Comme toujours

Avec NHL 17, il ne faut pas s’attendre à une grande évolution de la licence. Au mieux, c’est surtout du contenu supplémentaire qui aura été rajouté, ainsi que quelques remaniements plutôt bienvenus sur la gameplay. C’est un constat qu’on fera également sur le plan visuel, puisqu’il ne faut pas vraiment s’attendre à un gros changement par rapport à NHL 16. Il y a évidemment des petites améliorations qui ont été apporté, mais c’est tellement minime que peut de joueurs y feront vraiment attention et il ne faut donc pas s’attendre à grand-chose de ce coté là.

Du coté des changements, on va surtout pouvoir s’apercevoir que le jeu intègre un grand nombre de paramètres qui vont nous permettre de faire une entrée progressive dans le jeu. Il s’agit par exemple de l’ajout d’un mode semi-professionnel qui nous aidera à prendre plus facilement le jeu en mains, tout en ayant un niveau de difficulté un peu plus élevé que ce qu’on aurait pu avoir en mode recrue. Une bonne manière de débuter dans un NHL, voire de revenir sur la série si l’on y avait pas touché depuis un bon bout de temps.

Comme on vous le disait, NHL 17 propose un choix assez ahurissant d’options, au point qu’il serait trop long de tous vous les énumérer. Comme le fait de pouvoir revenir aux sources du gameplay de la série, en pouvant optés pour un gameplay « NHL 94 », qui vous proposera en faite de revenir à une maniabilité avec deux boutons. Ce qui pourrait permettre à des débutants de jouer à ce NHL 17, tout en ayant pas à se farcir un jeu trop technique et qui risquerait de les rebuter trop rapidement. Évidemment, les joueurs chevronnés pourront toujours choisir d’avoir une approche beaucoup plus tournée vers la simulation et un gameplay plus réaliste.

Bastonnnnnn

Bastonnnnnn

C’est toi le chef

Le gros ajout de NHL 17, c’est indéniablement le mode Franchise. Dans celui-ci il vous sera demandé être à la tête de votre club, tandis que vous pourrez choisir équipe en devant ensuite gérer tous les petits à cotés de votre stade. Les options de personnalisation et de paramétrages sont très nombreuses, au point de rapidement nous donner le tournis. Il va être nécessaire de gérer le prix de ventes des billets et des marchandises pour les fans, jusqu’au moral des joueurs de notre équipe. Par la suite il sera même possible de déménager notre club, pour la peine que le propriétaire soit d’accord avec ça.

C’est d’ailleurs ce dernier qu’il faudra également satisfaire, en remplissant divers objectifs. L’aspect financer est donc un aspect important et il faudra également gérer les transferts, afin que la dépense puisse être profitable à votre club. Les fans seront également à chouchouter, puisqu’il faut faire le nécessaire pour qu’ils aient envie de supporter votre équipe et de revenir régulièrement voir les matchs. Il faudra donc savoir gérer convenablement tous ces paramètres, en étant par exemple pas trop gourmand avec les prix, mais en gardant tout de même un profit assez conséquent pour ne pas frôler la faillite.

Ils sont contents

Ils sont contents

Encore un peu plus

Vous aurez vite compris que les améliorations à attendre sur NHL 17, vont surtout être sur son contenu. Quelques modifications ont été faite sur l’IA par exemple, même si c’est toujours perfectible et loin d’être vraiment flagrant, mais c’est surtout le contenu du jeu qui a pu bénéficier d’un bon rajout. C’est donc avec les modes qu’il va falloir se satisfaire, comme avec « Be A Pro », qu’on pourrait apparenter à un mode carrière dans lequel on pourra personnaliser un joueur et se lancer dans la conquête d’une longue et foisonnante carrière. Il ne s’agit pas vraiment d’une nouveauté en soi, mais le mode a tout de même été affiné et permet de rallonger la durée de vie de NHL 17, qui est pourtant déjà très conséquente.

Évidemment, on ne pouvait pas passer à coté de l’ajout de la Coupe du Monde de Hockey, mais il y a aussi le mode « Repêchage de Champions »  dans lequel il s’agit en réalité d’un jeu de cartes. Les règles sont un peu difficiles à assimiler au départ, mais une fois qu’on est dedans, cela se révèle comme étant une très chouette trouvaille. Il est même possible de s’y constituer une équipe de rêve, avec un mélange de joueurs de Hockey tout simplement improbable. Ils pourront provenir des stars récentes, tout en piochant dans des joueurs beaucoup plus anciens. Le nombre de cartes à débloquer est tout simplement incroyable et ce mode constituerait presque un jeu à part entière. À ne pas douter que ce mode devrait engloutir pas mal de vos heures de jeu.

Il est évident que le choix a été fait avec NHL 17 d’offrir avant tout un contenu dantesque, plutôt que de fignoler son gameplay. La base reste donc la même que l’année dernière, avec toujours autant de défaut sur la mise en scène et notamment sur la voix des narrateurs, qui sont parfois complètement à coté de ce qui se passe sur le terrain. Mais pourtant, cela ne suffit pas à dire que NHL 17 est un mauvais épisode de la série. Au contraire, il faut indéniablement partie des volets les plus consistants et les plus solides qu’on a pu avoir jusqu’à présent. Ce n’est pas le meilleur, mais si vous avez boudez NHL 16, c’est forcément le bon moment pour reprendre le train en marche et de profiter de tous les petits ajouts qui ont été fait.

 

En conclusion

Classique et sans trop en faire pour nous étonner, ce NHL 17 arrive tout de même à nous proposer un contenu décent et qui arrive à innover. Cela reste tout de même un épisode intéressant et qui fait bien les choses, en plus de proposer quelques modes inédits qui arriveront à ravir les fans. Ce n’est pas un jeu indispensable si vous possédez les épisodes précédents, mais pour une première prise en mains, c’est vraiment un compromis idéal pour véritablement profiter de votre sport favori.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.