Test – Ninja Gaïden Razor’s Edge

Dans presque toutes les séries, il y a souvent un vilain petit canard qui essaye de se démarquer des autres épisodes, mais malheureusement pas toujours dans le bon sens. Ce fut le cas de Ninja Gaïden 3 qui au moment de sa sortie n’avait pas soulevé les foules et cela à juste raison. C’est pourquoi cette version Wii U était un peu attendue au tournant, surtout qu’on nous promettait un contenu corrigé et revu à la hausse.

Ninja Gaïden 3 Razor's Edge Wii U

Lance ton Shuriken

Les Ninja Gaïden ont toujours été réputés pour être des jeux destinés à des joueurs expérimentés. L’incroyable difficulté de ces titres n’est plus à démontrer et a même contribuée à construire la réputation de la série. Alors quand la Team Ninja décide d’ouvrir sa série au grand public, cela en résulte par des changements qui n’ont pas fait bonne figure auprès de la communauté de fans. Sans parler de l’aspect mercantile qui s’en est résulté au travers des DLC qui ont été pondus par la suite. Mais heureusement pour nous, le studio a largement appris de ses erreurs et a tenté de se rattraper en profitant de la sortie de la Wii U, en compilant une nouvelle édition de son jeu qui prend alors le doux nom de Ninja Gaïden 3 Razor’s Edge.

Pour cette monture sur la dernière console de salon de Nintendo, la difficulté a nettement été améliorée pour enfin se retrouver avec un challenge digne de ce nom. Le gameplay abandonne une grande partie de son automatisation, pour enfin laisser la place à l’adresse du joueur. Les trop nombreux QTE ont sensiblement été supprimés et on prend enfin du plaisir à manier Ryû Hayabusa, notre Ninja légendaire. Ses techniques ayant subit un fort remaniement, leur puissance est enfin relativement acceptable et on ne tombe plus dans les aberrations de la première version de Ninja Gaïden 3, lorsqu’un simple Ninpo suffisant à balayer tous les ennemis à l’écran.

 

Jamais sans ton Katana

Dans ce contexte nos adversaires n’ont pas particulièrement gagné en répondant, mais leur constitution a été augmenté et il devient donc plus ardu de leur faire mordre la poussière, surtout dans le nouveau mode de difficulté proposé. L’accès à une tripoté de nouvelles armes et ninpo est donc le bienvenu et Hayabusa pourra enfin se diversifier, notamment grâce à griffes, des faux ou encore des bâtons. L’inventaire fait donc son retour et il sera possible de changer à loisir son équipement, tout en passant par l’écran tactile de la manette pour acheter des améliorations et faire évoluer l’ensemble. Chaque combat faisant gagner du karma qui pourra être redistribué en achetant de nouvelles techniques meurtrières, voir des capacités de guérisons ou d’esquive.

Il aura suffit de quelques changements pour que notre ressenti dans Ninja Gaïden 3 Razor’s Edge s’en voit complètement chamboulé. Afin de prendre un rythme de croisière agréable et qui n’enlise pas le joueur dans la monotonie et la répétitivité de son gameplay. Un effort de la part des développeurs qui se ressent jusque dans l’intégration des DLC, avec l’ajout de deux chapitres qui mettent en scène la somptueuse Ayane. Cela impact donc directement un tant soit peu la durée de vie qui se rallonge pour atteindre timidement la dizaine d’heures. Mais malgré tous ces éloges, cela n’enlève pas les quelques défauts récurrents qui n’ont pas été corrigés.

Ninja Gaïden 3 Razor's Edge Wii U Ninja Gaïden 3 Razor's Edge Wii U

Un petit goût de neuf

On comprend aisément que le but n’était pas de proposé un remaniement complet de Ninja Gaïden 3, mais simplement de gommer ses imperfections les plus grossières. En contrepartie il faut reconnaitre que le résultat final comporte les mêmes soucis que dans la version originale. On peut fermer les yeux sur la grande majorité d’entre eux, comme la position de la caméra qui se montre parfois capricieuse ou encore la faiblesse de certaines textures, mais ce qui se démarque le plus c’est sa progression très incohérente. Sa narration n’est pas forcément en cause, malgré un manque évident de rebondissement durant l’histoire, mais il s’agit d’une impression inhérent à la succession des niveaux qu’on va traverser. La cohérence et le lien entre les endroits qu’on sera amener à visiter (désert, jungle, village,..) nous échappe assez rapidement et on finit par complètement laissé le scénario de coté, pour se focaliser pleinement sur l’action.

Et c’est peut-être finalement tout ce qui compte, car pour un simple beat’em all Ninja Gaïden 3 Razor’s Edge se démarque par sa maniabilité et sa difficulté très exigeante, mais aussi par son contenu. C’est ainsi que les défis font leur apparition et dans les faits cela s’apparente à un mode dans lequel on peut refaire individuellement chaque niveau. L’intérêt étant d’essayer d’améliorer son score et de parcourir certains lieux avec des nouveaux personnages accessibles dans ce mode. Ce n’est pas une grande trouvaille, mais le classement en ligne présente au moins l’avantage de pouvoir comparer nos performances avec les autres joueurs, tout en relançant notre envie de continuer à faire évoluer notre Ninja.

 

En conclusion

Dans les grandes lignes ce Razor’s Edge ne redonne pas vraiment ses lettres de noblesses à la série, car il faut bien admettre que ce portage n’a fait que polir les angles, tout en conservant de nombreux défauts. Malgré tout, en restant objectif il faut se rendre à l’évidence qu’un effort à été fait par la Team Ninja. Cela afin d’assouvir la demande des joueurs, qui avaient envie d’avoir un épisode qui répondait plus ou moins à leur exigence. Si certains pourrait se targuer en disant que cela aurait dû être fait dès le départ, il n’en reste pas moins que cette version Wii U est indéniablement la meilleure version de Ninja Gaïden 3. Exigeant et maniable, tout en arrivant à satisfaire nos envies de sang frais et de démembrement, Ninja Gaiden 3 : Razor’s Edge se présente comme un bon défouloir et c’est tout ce qu’on attendait de lui.

 Ninja Gaïden 3 Razor's Edge Wii U

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.