Test – Olympia Rising : De la plateforme au pays des ombres

Les mythologies romaines et grecque ont toujours été un vivier d’inspiration pour les développeurs de jeux vidéo. L’exemple le plus flagrant reste encore la série des God of War. Mais si le filon semble se calmer, on trouve toujours un ou deux jeux sur le sujet et c’est comme ça que l’on voit arriver de petits jeux comme cet Olympia Rising qui apparaît Wii U après une campagne kickstarter réussie.

olympia-rising-head

Rise from your grave!

Dans Olympia rising, vous incarnez Lola qui se réveille au pays des morts. N’étant pas vraiment dans le meilleur des environnements pour pique-niquer et comme vous avez perdu vos souvenirs suite à votre décès, vous décidez de sortir du pays des morts pour aller demander directement à Zeus en personne la raison de votre résurrection. Mais pour cela, il faut passer par tous les niveaux du pays des morts pour ensuite grimper en haut du mont olympe. Et pour passer chaque niveau, il faudra payer le passeur pour qu’il ouvre les différentes portes jalonnant le monde des morts. Armé de votre épée, vous devrez trucider tout ce qui vous fait face afin de récupérer l’argent nécessaire pour payer le passeur. Oui mais, celui-ci ne semble pas tellement enclin à vous aider et semble plus vouloir vous piéger qu’autre chose.

Revenons à nos moutons et à ce que propose Olympia Rising. Il s’agit d’un jeu de plateforme pas tout à fait classique. Si vous devez aller systématiquement à la fin de chaque niveau, il y a une particularité à bien prendre en compte : vous devez payer le passeur. A chaque niveau, il va vous demander de lui ramener un certain nombre de pièces, une monnaie à récupérer en combattant tous les ennemis présents dans le niveau ou en trouvant des coffres au trésor. Et à la fin de chacun des mondes des morts, vous aurez un boss à combattre. Jusque là, c’est assez simple. Reste à voir comment on peut arriver à chaque fois jusqu’au boss.

En fait, la grosse difficulté vient de l’architecture des niveaux. Ceux-ci vous demanderont systématiquement d’aller en hauteur car les niveaux se parcourent principalement de bas en haut mais également sur les côtés et de façon un peu labyrinthique par endroits. Et pour corser le tout, certains niveaux vont vous demander d’aller très vite car ils se remplissent d’un liquide verdâtre dont le seul contact vous est fatal. Vous aurez bien sûr les capacités nécessaires pour avancer et vaincre vos ennemis. La première capacité est un double saut mais qui ne sera pas du tout suffisant pour atteindre toutes les plateformes.

 

Quelques  boss parsèment le jeu

Quelques boss parsèment le jeu

Air-combo

Pour monter plus vite, vous devrez utiliser le système de combo aérien. Celui-ci est assez simple : à chaque ennemi touché en plein vol, vous allez pouvoir continuer à monter de plus en plus vite. Bon, ce serait un peu trop simple de cette façon s’il n’y avait quelques pièges et plafonds infranchissables sur votre chemin. Une autre possibilité que vous aurez est d’utiliser de la magie. celle-ci se recharge avec des fioles que vous trouverez sur votre chemin et vous permet entre autres de voler, faire un dash, charger un bouclier, lancer des flammes, booster votre épée, … Mais face à vous se trouve un bestiaire bien décidé à vous tuer. votre aventure commence avec 3 cœurs, 3 coups possibles avant de mourir mais vous pourrez trouver des items pour recharger un cœur en cours de route. Il deviendra vite vital de récupérer ces items, croyez-moi. Concernant le bestiaire, c’est assez basique et je ne m’attarderais pas trop dessus. Pareil pour les boss qui sont tous assez classiques et ne demanderont pas une réflexion trop intense pour les vaincre. Oui mais, c’est tout?

Oui, c’est à peu près tout car hormis ses graphismes en pixel-art, Olympia Rising n’a pas grand chose à vous proposer. En fait, j’ai trouvé ce jeu pas trop mal mais furieusement ennuyeux. On fait toujours la même chose, sans grande variété si ce n’est quelques légers changements dans les environnements. Et puis, Lola a un gros soucis : ses chaussures glissent. Dès que vous aurez votre premier niveau avec le liquide verdâtre qui vous poursuit, vous comprendrez à quel point c’est ennuyeux. En effet, votre personnage ne s’arrête jamais instantanément et va toujours glisser un peu, vous faisant souvent tomber d’une plateforme atteinte de haute lutte. Ce petit détail a rapidement réussi à me saouler, çà et la morne répétitivité d’un titre qui avait pourtant du potentiel. Car oui, Olyplia rising n’est pas un mauvais jeu mais vous verrez vite qu’il ne propose pas assez de contenu pour vous garder scotché. Et par contenu, je ne parle pas de plus de niveaux mais de plus d’éléments de gameplay par exemple.

 

En conclusion

Olympia Rising est une demi déception. D’un côté on a un jeu qui se revendique old-school avec ses graphisme et son gameplay simple d’accès mais de l’autre il ne propose rien de novateur ou même d’intéressant. Tout y est trop répétitif et sans grande originalité, lassant vite le joueur demandeur de challenges et d’innovations. Après, le jeu reste agréable mais ne vous captivera pas bien longtemps.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.