Test – Override : Pacific Rim 2.5 ou le retour des robots casseurs

La vague d’intérêt pour les robots géants a été relancée depuis la sortie du premier film Pacific Rim. Le jeu tiré de ce film ne nous avait malheureusement pas convaincu à l’époque. Mais voilà qu’un nouveau challenger rentre en piste. Override : Mech City Brawl vos promet de la casse en grand avec nombre coups de poings métallique géants. On va le passer sous la loupe.

Ça me rappelle de vieux jeux comme Godzilla ou War of the Monsters …

Dans le futur, les combats de boxes ont laissé la place des combats de robots géants. L’humanité suit avec plaisir ces combattants d’un nouveau genre et idolâtre leurs pilotes. Mais soudainement, à différents endroits autour de la terre, une horde de monstres géants lance une attaque. L’armée n’a d’autre choix que de faire appel à ces nouveaux gladiateurs de la ligue de combat des robots. Ceux-ci sont les seuls êtres suffisamment grands et puissants pour vaincre ces hordes de monstres étranges et protéger l’humanité. Mais quelque chose cloche dans cette histoire et nos pilotes devront comprendre le but final de ces monstres afin de couper court à ces attaques.

Override se présente comme un mélange entre un jeu de combat en 3D et un beat’them all. Les déplacements se font comme dans un jeu de plateforme 3D un peu classique mais en prenant en compte la lourdeur de déplacement de votre robot. Les environnements sont variés et proposent même des passages en hauteur ou en sous-sol. Votre robot se contrôle principalement avec les gâchettes, gâchettes hautes pour les coups de poings et gâchette bas pour les coups de pied. Ces coups peuvent se charger en laissant la gâchette appuyée assez longtemps. Les flèches gauches et droites servent à appeler un lâcher d’armes mais aussi ramasser ces armes avec la main correspondante. On peut sauter et aussi lancer une attaque spéciale en cumulant le bouton carré et l’une des gâchettes. Mais surtout il faut gérer la caméra car si les niveaux de combats sont vastes, les ennemis peuvent surtout débouler de tous les côtés.

Castagne de robots !

Le poing de la justice fait 25 tonnes et fait très mal

En parlant d’ennemis, dans le mode solo (sobrement appelé Arcade) vous aurez en premier les fameux monstres de la horde. Il y en a plusieurs sortes avec certaines habilités comme un lancer de boule d’acide, une vitesse accrue, le vol ou encore des ennemis qui vous agrippent et explosent. Il y a quelques boss à combattre mais également les robots des autres pilotes. La narration du mode histoire est simple et finalement pas vraiment intéressante. On veut juste casser du monstre après tout. Ce qui est intéressant est le déroulement de l’histoire où l’on choisit sa mission et par là même la récompense de la mission. Cela peut être une modification pour votre robot comme de reprendre de la vie à chaque coup donné. Mais on peut aussi avoir un pack d’arme en récompense, arme de corps à corps ou arme de tir. Ces armes deviendront vite indispensables pour avancer facilement. Et pour finir on put gagner des points qui serviront à améliorer les capacités de votre robot. A chaque combat on gagne aussi des accessoires de personnalisation pour les robots. Bon, ceux-ci sont là pour le fun visuel uniquement. Et en dehors du mode arcade il y a le mode multi via un matchmaking. Rien de bien folichon.

Comme je le disais, visuellement le jeu est plutôt joli, sans trop de fioritures, mais manque quand même cruellement de vie. On a beau dire mais des monstres et robots géants qui se promènent en pleine ville en détruisant building sur building mais sans voir le moindre passant … c’est un peu triste. Il y a quelques effets visuels sympathiques, surtout lors des attaques spéciales. Un point qui m’a cependant un peu gêné est la lourdeur des déplacements, même avec des robots plus sveltes ou plus petits. On est bien loin du jeu Pacific Rim ou Godzilla, fort heureusement. Pour le reste, le jeu se veut simple d’accès … trop peut-être. Finalement le seul vrai problème d’Override est qu’il n’y a pas grand-chose à y découvrir. Une fois qu’on a vu un petit peu tous les robots, le jeu ne vous propose rien vraiment de plus. Ce n’est pourtant pas mal du tout mais il manque un peu de contenu pour vraiment faire la différence avec les autres jeux du genre. Reste que le contenu est honnête et que si le mode solo est très court, le nombre de robots est suffisant pour jouer un petit moment même si l’aspect ludique aurait pu être un peu meilleur.

 

En conclusion

Override est un jeu qui se veut proposer un contenu honnête avec quelques bonnes idées. Il est bien réalisé et veut proposer une expérience de jeu plaisante. Il manque juste un peu de punch et de possibilité de gameplay pour être vraiment fun et plaisant. Un bel essai qui demanderait bien une suite plus aboutie.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.