Test – Perpection : La peur de se heurter le petit orteil contre un coin de meuble

La découverte, le risque que l’on embrasse à bras ouverts. C’est ce genre de risque que prends le petit studio The Deep End Games qui va réaliser le jeu Perception. En quoi est-ce un risque? Hé bien c’est jusque qu’un jeu vidéo en vue subjective … où l’on dirige une personne aveugle … moi j’appelle ça un risque. Allons donc voir, si l’on peut dire, ce que Perception a dans le ventre.

Daredevil est une femme

Cassie est une jeune femme aveugle qui refuse de laisser son handicap la rendre totalement assistée. Cependant Cassie a des visions, des cauchemars lié à un manoir en Nouvelle-Angleterre et se décide de trouver cet endroit. Elle y arrive, malgré les protestations de son petit-ami eeeetttt … tout ne s’y passe pas comme elle l’espérait. La maison semble chargée de souvenirs étranges qu’elle va trouver au fur et à mesure de son exploration mais surtout elle y rencontrera une aura maléfique qui cherche à lui faire du mal. Heureusement que Cassie peut quand même “voir” via l’écholocation. Elle peut ressentir les objets près d’elle via la résonnance sonore qu’elle génère avec sa canne. Mais cela ne lui permet pas de lire ou de voir des images. Pour cela, elle fera appel à la technologie via des applications sur son smartphone. Oui mais, est-ce que cela sera suffisant pour sauver sa propre vie de ce lieu maudit?

Perception est spécial (c’est le moins que l’on puisse dire) dans le monde du jeu vidéo. Déjà, l’aspect visuel est très épuré et en rapport à l’handicap de l’héroïne. On voit un peu comme dans le film de Daredevil. Chaque son fait apparaître le décor plus ou moins proche et pendant plus ou moins longtemps. Les pas sur le plancher ou le carrelage, les radiateurs qui fuient,  les radios ou les enregistreurs … Chaque son est utile mais aussi peut être un problème. En effet, la présence maléfique qui rode dans le manoir peut finir par être attirée et du coup se mettra à votre poursuite. Dans ce dernier cas, votre seule chance de fuite réside dans le fait de se cacher ou de vous éloigner suffisamment et de se la jouer discret. Ceci arrivera de plus en plus au fur et à mesure de l’avancement dans le jeu qui se sépare en quatre chapitres, toujours dans le même endroit MAIS à des époques différentes (mais j’y reviendrais). Mais hormis sa canne, Cassie n’a pas vraiment de capacités à utiliser ce qui rend Perception assez proche d’un walking game si ce n’était qu’il faut constamment taper avec la canne pour faire apparaître le décor. Assez proche, oui (surtout dans le fait que Cassie ne peut pas vraiment mourir) mais pourtant plus proche du jeu d’exploration pur et dur avec ses aller et retours.

L’ambiance est vraiment réussi

La voix du passé

Cassie se déplace de façon un peu pataude, rapport à son infirmité, mais c’est voulu. Elle peut courir aussi mais se retrouvera vite bloquée par un élément du décor. Tout ça fait sens et permet de bien se sentir dans la situation du personnage. Pareil pour l’appel à un ami, littéralement, qui va décrire ce que Cassie prendra en photo. L’homme à l’autre bout du fil va passer du gentil gars qui veut aider au pauvre type effrayé de ce qu’il voit et tente de dissuader Cassie d’aller plus loin dans cette histoire. Et l’histoire est vraiment un point fort du jeu. On sent que des anciens de Bioshock ont bossé sur Perception avec les magnétophones qui racontent une histoire de plus en plus sombre et dérangeante jusqu’à son climax qui est un vrai plot twist comme on les aime. Et au final, j’ai vraiment apprécié Perception avec ses petits points positifs comme son ambiance et malgré ses petits points négatifs. Sur ces derniers points, ils ne sont heureusement pas très nombreux mais peuvent un peu sortir le joueur de l’immersion dans le jeu. Par exemple, le fait de voir et faire tourner sur eux-mêmes les objets que Cassie ramasse est peut-être un classique dans le jeu vidéo mais elle est aveugle … A quoi sert de tourner une feuille de papier devant soi si on n’y voit rien ? Ce n’est qu’un détail mais je me suis souvent demandé ce qu’on pouvait espérer en ressortir.

Un autre aspect qui m’a vraiment plu est que Cassie voyage dans le passé et remonte dans l’histoire du manoir ainsi que dans celui des occupants de l’époque. Mais du coup, un point m’a vraiment dérangé avec l’appel à un ami pour décrire ce que Cassie voit (via une photo). Comment cela est-il possible si Cassie est dans une autre époque avec un manoir qui n’a même pas la même architecture au vu de son développement au fil des années ? C’est idiot mais ce détail m’a vraiment sorti de l’histoire et de son déroulement. Par contre, je félicite complètement le parti pris esthétique très épuré. Dommage en revanche que le jeu soit aussi dirigiste en indiquant à chaque fois où se diriger. On a cependant une bonne liberté d’exploration mais un peu plus encore de liberté aurait été encore meilleur pour trouver des éléments pour encore mieux renforcer l’histoire. Et finalement, les ennemis (ou plutôt l’entité ennemie). Je trouve dommage que les couleurs de l’environnement changent quand l’entité vous chasse car Cassie si c’est plus visible pour le joueur, ça n’a aucun intérêt pour Cassie. S’il n’y a pas de HUD dans le jeu ou de carte (ce qui est on ne peut plus logique pour un personnage aveugle), un changement de couleur semble un peu mal indiqué. Changer plus profondément l’ambiance sonore aurait peut-être été plus subtil. Pareil pour le fait que la mort n’est jamais définitive. C’est dommage car on revient dans le genre d’aspects qui me gênent toujours dans les walking simulator.

 

En conclusion

Pas très long (entre 4h à 5h max) mais prenant, Perception est un très bon jeu qui propose un style très différent de ce qu’on « voit » habituellement et c’est très bien. Il y a quelques points faibles ou peut-être mal implémentés mais rien de gênant pour la progression (juste un peu pour l’immersion). L’histoire et l’ambiance valent largement le coup et donc Perception est un bon petit jeu que je peux  allègrement conseiller.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.