Test – Phantom Breaker – Battle Grounds : le combat en beat’them all

C’est toujours étonnant de voir des jeux avoir des spin-off totalement différents du jeu duquel ils sont tirés. C’est le cas ici avec Phantom Breaker – Battle Grounds qui va transformer ce qui était un jeu de combat en 2D assez beau à la Blaz Blue en un beat’them all rappelant la bonne époque des Golden Axe et autre Final Fight. Guilty Gear en son temps avait déjà essayé cette transformation avec brio. Voyons si ici l’essai sera également réussi.

phantom-breaker-head

Un jour tranquille …

Dans ce Phantom Breaker – Battle Grounds, l’histoire est un peu bateau si vous comprenez ce que je veux dire. Il y a au départ quatre héroïnes qui partent à la recherche d’une de leur amie qui a été enlevée par les sbires du fameux Phantom. En partant à sa recherche, vous ferez des rencontres pas toujours agréables, vous perdrez vos pouvoirs et vos techniques de combat et finirez emportés dans le monde des ténèbres. Mais votre volonté indomptable vous permettra de continuer votre périple malgré ces quelques difficultés. A force de persévérance, vous pourrez sauver votre amie enlevée tout en éliminant des hordes d’ennemis, le tout dans un style rétro qui fera plaisir aux fans de la Neo-Geo ou de la Saturn (car les graphismes sont assez proches). Et lorsque vous aurez fini votre aventure, ce ne sera en fait que le départ d’une autre encore plus grande pour les fans du scoring qui veulent voir les modes histoire des personnages débloqués. Et puis, il y a toujours le mutli local qui devrait ravir les amateurs.

N’empêche, entre Phantom Breaker et ce spin-off Battle Grounds, le choc graphique est de taille. On passe de persos bien dessinés à la Guilty Gear ou à la Blaz Blue à des petits persos en SD dessinés en style légèrement pixel art. La différence est donc notable. Heureusement, ce style graphique ne nuit en rien au jeu et m’a même fait penser à Gardian Heroes sur Saturn mais dans un univers contemporain. Une école, une rue commerçante, … tout cela est franchement bien rendu. La profondeur des décors est assez admirable et, en général, ils sont tous vraiment bien réalisés. Les différents ennemis, eux aussi, on ce style DS assez amusant. Dommage que certains ennemis soit réutilisés avec une nouvelle tête et d’autres couleurs mais le nombre d’ennemis différents que vous rencontrerez est malgré tout assez conséquent. Plus encore, les ennemis seront souvent liés à différents niveaux histoire de varier les plaisir. Concernant la bande sonore … c’est classique. La musique fait bien son travail mais ne sera pas inoubliable, les vois japonaises sont chouettes et les bruitages corrects mais assez inégaux. Certains bruitages seront assez ratés malheureusement mais c’est assez rare. Bon, on peut désormais attaquer le gros morceau : les contrôles et le gameplay. Il faut dire que dans un beat’them all (et dans la plupart des jeux d’ailleurs), c’est super important de ne pas se rater sur ces sujets.

Phantom Breaker - Battle Ground-0030 Phantom Breaker - Battle Ground-0026

Distribution de bourre-pifs !

Votre personnage aura accès à des coups simples via les boutons de votre manette (recommandée) : coups faibles moyens ou forts, un coup pour les attaques spéciales, un coup pour lancer des boules d’énergies et un pour changer de plan. En fait, concernant ce dernier, le jeu se déroule toujours sur 2 lignes parallèles proches de la caméra ou au fond. Les ennemis se déplacent sur ces deux lignes et vous devrez souvent vous y déplacer aussi. Cela ne veut pas dire que les ennemis ne passeront pas d’eux-mêmes d’une ligne à l’autre, bien entendu. A chaque ennemi vaincu, celui-ci lâchera différents éléments à récupérer avant qu’lls ne disparaissent. XP, énergie, pièces pour le score et parfois nourriture pour récupérer de la vie. L’XP se dépense entre chaque niveau de deux façons : augmenter vos caractéristiques de base (force, défense et vitesse) ou acquérir des éléments de pouvoir. Vous pourrez ainsi débloquer vos attaques spéciales, les sauts et doubles sauts, les choppes, les combos et autre spécificités dont je vous laisse la surprise. Et à chaque mort, vous reviendrez également sur cet écran de dépense d’XP pour, peut-être, devenir un peu plus fort pour vaincre le boss qui vient juste de vous mettre une pile. Car il y a bien sûr des boss à la fin de chaque niveau (et parfois pendant aussi). Ceux-ci peuvent vite devenir très énervants lorsqu’ils sont aidés de personnages spéciaux. Et c’est d’ailleurs un des points négatifs de ce jeu.

Il y a des ennemis qui passent leur temps à vous balancer des magies qui sont imblocables et vous étourdisse. Lorsque vous enchainez une dizaine de stunt à la suite et que le boss vous met de grosses mandales en même temps, votre vie va se réduire à la vitesse grand V. Et surtout, le fait d’avoir 2 lignes de déplacement est peut-être une bonne idée pour éviter de gérer les déplacements latéraux mais dans la pratique, ce n’est pas le plus judicieux si la caméra est mal gérée.. Lorsque vous êtes en arrière-plan et qu’à l’avant plan vous avez de grands ennemis, votre personnage est complètement caché par ces derniers. Vous allez vous en prendre plein les dents sans savoir où vous vous trouvez et comment vous en sortir. C’est un peu dommage de ne pas avoir mis la caméra plus proche de la deuxième ligne et ainsi éviter la double exposition. Ensuite, le jeu comporte principalement 8 niveaux que l’on finit en deux heures en moyenne. Sachant qu’il y a quatre personnages au départ et que vous pouvez en débloquer encore bien d’autres, la durée de vie est assez conséquente. Et plus encore avec le multi local jusqu’à quatre joueurs. Cependant, le jeu est quand même assez répétitif dans sa construction. Et plus encore dans le niveau labyrinthique qui m’a bien énervé avec ses allers et retours incessants. Mais bon, je me suis quand même bien amusé alors je pardonne à ce Phantom Breaker – Battle Grounds ses quelques défauts. Il m’a fait revenir au temps des bon jeux 16 bits et ça, c’est le principal.

 

En conclusion

Graphiquement correct avec son style rétro, Phantom Breaker – Battle Grounds est une bonne pioche pour l’amateur du jeu d’action. Son gameplay est un peu limité et il y a quelques soucis de lisibilité de l’action par endroit mais dans l’ensemble, il est plutôt correct. Il propose un challenge plus qu’acceptable si l’on veut finir avec tous les persos et, finalement, on s’y amuse plutôt bien.

2 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.