Test – Pikmin 3

Bien à part dans le petit monde des licences de Nintendo, Pikmin fait partie de ces séries de jeux qui arrivent à nous émerveiller par leur fraicheur. Et après s’être fait attendre sur Wii, puis reporté pour une sortie sur Wii U, il n’en fallait pas plus pour mesurer toute l’impatience des joueurs. Pikmin 3 est enfin là, il est plus que palpable, Il est même entièrement jouable par le peuple. Ces petites créatures sont enfin de retour, et on ne s’avancera pas trop en vous disant qu’ils reviennent en force.

Pikmin 3

Au bout de l’univers

C’est le voyage du dernier espoir pour nos trois compères. Leur planète natale se meurt de faim et il faut donc essayer de trouver de nouvelles denrées mangeables, mais surtout cultivables. Leurs sondes ont découvert un endroit plus que propice, c’est pourquoi ils n’hésitèrent pas une seconde pour s’y rendre. Un périple qui se transforme par inadvertance en mission de survie, puisque suite au crash de leur vaisseau, il va falloir tout mettre en œuvre pour trouver des rations de survie. Le Capitaine Charlie, Alph et Britanny vont donc devoir user d’astuce et de persévérance pour arriver à leur but. C’était sans compter sur une rencontre fortuite. Une aide de dernière minute qui fera sans conteste leur bonheur : la planète est peuplée de Pikmin.

Ces petits êtres dociles sont d’une grande utilité dans la chasse aux fruits comestibles, puisqu’ils sont d’une très grande serviabilité. Un petit coup de sifflet et les voilà au pas, tel une armée qui se met en rang, attendant le prochain ordre venant de leur Capitaine. Une manière de faire plutôt simple, puisqu’il suffit de lancer ces petites bestioles dans une direction, pour qu’elles attaquent un ennemi ou récupèrent un objet pour nous. Deux actions de base très simple qu’il faut vite assimiler et apprendre à utiliser, puisque le temps défile à toute vitesse dans Pikmin 3. Comme pour ces deux homologues précédents, le jeu fonctionne sur une limite de temps. Un chrono d’une journée, du levé jusqu’au couché du soleil. Les créatures hostiles sortent à la pénombre, il vaut donc mieux être rentré au vaisseau à ce moment là. Sous peine de perdre les Pikmin qui se seraient égaré ou qu’on aurait oublié en chemin.

pikmin-3-wii-u-wiiu-1368866651-031 Pikmin 3

La course aux fruits

Chaque fin de journée équivaut à l’utilisation d’une ration, il devient donc rapidement essentiel de se focaliser sur la récupération des fruits qui traînent dans les niveaux. La tâche incombe donc de se servir astucieusement des différents Pikmin et de perdre le moins de temps possible pour progresser. Chaque couleur de bestioles aura son utilité et tandis que les rouges seront par exemple insensibles au feu et plus fort au combat, les jaunes en contrepartie pourront être lancé plus haut et sont immunisés à l’électricité. On retrouve également les Pikmin bleu, pouvant se mouvoir sous l’eau, mais la vraie nouveauté réside dans l’ajout des Pikmin Roc qui servent à détruire les cristaux qui nous barrent parfois le chemin. Des Pikmin ailés font également leur apparition, qui sont très pratiques pour les combats ou pour transporter des objets au dessus des cours d’eau. Les affrontements dans Pikmin 3 ne sont pas au centre du jeu, mais servent accessoirement à renflouer le nombre de Pikmin, en apportant le cadavre des monstres à la zone du vaisseau.

Le fait d’avoir trois personnages à contrôler indépendamment l’un de l’autre n’est donc pas anodin, puisqu’il devient alors possible de gérer son temps avec plus de finesse, en effectuant plusieurs tâches à la fois. Chaque Capitaine peut être envoyé avec le nombre de type de Pikmin voulu et ainsi détruire un mur ou construire un pont, pendant qu’on explore un chemin du niveau qu’on n’avait pas encore emprunté. Dans cette optique, la carte affichée sur le GamePad est d’une grande aide pour étudier l’agencement d’une zone, mais surtout pour envoyer automatiquement un groupe à l’endroit qu’on souhaite. Il faut donc réfléchir à l’avance de ce qu’on souhaite faire durant une journée, même si cela ne s’applique pas vraiment lorsqu’on découvre pour la première fois une zone. La gestion de votre temps est donc importante, sous peine de très vite perdre des rations. Même s’il faut relativiser, en se disant que le jeu n’est pas bien difficile et qu’avec un peu de jugeote il y a de quoi se constituer un bon gros garde mangé. Une bonne partie des fruits étant rarement très bien dissimulé et au pire, un peu de réflexion vous fera comprendre comment y avoir accès.

Pikmin 3 pikmin-3-wii-u-wiiu-1368866651-036

Comme au bon vieux temps

Pikmin 3 ne révolutionne pas vraiment ce qui avait déjà été instauré dans la série. Au mieux il ne fait que reprendre ce qui s’est fait de mieux dans le gameplay des deux jeux précédents. C’est pourquoi on y retrouve une exploration par étape, avec des niveaux qui demandent d’être revisité à plusieurs reprises, souvent en fonction des nouvelles races de Pikmin qu’on aura découvert. Les quelques énigmes qu’on va rencontrer ne sont pas foncièrement difficiles, mais demanderont parfois de jouer avec l’alternation entre les trois protagonistes et les Pikmin, afin d’être résolu. En revanche, les Boss sont toujours aussi techniques et il va falloir trouver la bonne manière de les aborder. Certains sont de taille assez démesurée et il faut généralement faire preuve d’une grande prudence, mais pas trop, car le temps continuera toujours de défiler. La moindre erreur se paye souvent par l’élimination pure et simple de notre groupe de bestioles. Heureusement, un astucieux système de journal de bord et de sauvegarde permet de revenir en arrière, durant une journée antérieure où la situation nous était encore favorable.

Comme ses prédécesseurs, Pikmin 3 ne remporte pas vraiment l’Oscar du meilleur scénario. Celui-ci étant là, comme souvent avec Nintendo, pour soutenir certaines mécanique de jeu, comme la recherche des rations par exemple. Cela n’empêche pas de s’attacher aux personnages principaux qui ont chacun leur propre personnalité, mis en avant par un journal de bord qui s’affiche à la fin d’une journée. De quoi sympathiser avec un jeu qui ne manque pas de charme, prodiguant même une patte graphique qui lui donne une ambiance très agréable. Ce n’est pas forcément le plus beau jeu sorti à ce jour sur Wii U, mais cela reste très plaisant à l’œil. Les plus fouineurs pourront aussi mettre la main sur quelques pages du journal d’un certain Capitaine Olimar, ce qui laissera une petite piste pour faire le lien avec les premiers épisodes de la série. Beau et intéressant, le contenu de Pikmin 3 ne souffre de presque aucunes lacunes, notamment par une durée du plus honorable. Il faudra une bonne vingtaine d’heures pour en faire complètement le tour, en essayant de réunir tous les fruits cachés.

Pikmin 3 Pikmin 3

Du bout des doigts

Le maniement du GamePad n’est pas primordial, puisque le jeu est compatible avec le combo Wiimote et Nunchuck ou le Wii U pro Controller. Dans la pratique on se tournera pourtant assez vite vers les fonctionnalités du GamePad, car même si elles ne sont pas mirobolantes, l’utilisation de la carte se révèle bien plus pratique sur l’écran tactile. Même si l’on regrette des petits soucis en ce qui concerne la visée avec les sticks, qui servent également au déplacement du personnage. Il devient parfois un peu pénible de lancer les Pikmin dans la bonne direction, notamment sur les ennemis volant. La Wiimote peut donc paraitre un bon choix pour ceux qui y sont relativement habitué. Dans l’absolu cela ne gêne pas vraiment et on se fait vite la main. Un peu plus embêtant en revanche, c’est la tendance des Pikmin à se coincer dans les décors lorsqu’on marche plus rapidement qu’eux. Certains types de créatures étant plus rapides que d’autres, ce léger problème s’explique assez facilement. Il est arrive donc assez vite qu’on perde des Pikmin en fin de journée, sans trop savoir pourquoi et découvrir qu’ils sont bloqués à l’autre coté de la carte. Le déplacement automatique permet tout de fois de palier en grande partie à cet inconvénient.

En dernier, il serait honteux de ne pas énumérer les trois modes de jeu supplémentaires de Pikmin 3. Rien de révolutionnaire dans l’ensemble, puisqu’il s’agit de refaire les Boss qu’on va être amené à rencontrer durant la campagne principale, voire un mode de missions arpentable jusqu’à deux joueurs. Ce dernier vous demandera dans un temps limité de remplir un objectif en particulier, comme battre le plus de monstres possible ou trouver et ramener autant de fruits qu’on pourra durant le court temps qui nous est alloué. Le plus original reste le mode Bingo, qui demande à affronter un ami, le but étant de remplir la colonne d’une grille en trouvant les bons objets. Ces ajouts n’augmentent pas la durée de vie de manière considérable, mais reste une bonne manière de s’amuser en multijoueurs. Même si l’on aurait largement aimé qu’un mode multijoueur en ligne soit également de la partie.

 

En conclusion

Comment ne pas tomber sous le charme de Pikmin 3. Après plusieurs années d’attente, le troisième épisode de la série reste quelque peu décevant sur certains points, notamment par le manque de nouveauté, mais la recette fonctionne toujours aussi bien. Les deux premiers opus sont sorties il y a de cela maintenant un bon moment et sur une autre console qui plus est, ce qui est déjà en soi un bon prétexte pour ne pas passer à coté de ce nouvel épisode. Beau et maniable, en plus d’une durée très raisonnable, Pikmin 3 vient de se placer facilement dans les incontournables de la Wii U.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.