Test – Pushmo World

Bien connue des possesseurs de 3DS, la série de jeux Crashmo à fait les beaux jours de la portable de Nintendo, notamment lorsqu’il était encore opportun de mettre en avant l’utilisation de la 3D stéréoscopique. Il est donc légitime de se demander si Pushmo World, fraichement débarqué sur l’eShop de la Wii U, arriverait à se démarquer de ses ancêtres malgré l’absence d’une fonctionnalité qui a engendré une partie de son succès. Mais pour le savoir, encore faut-il se plonger dans le cœur du sujet.

pushmoworld-head

Un monde tout en blocs

Pour se débarrasser rapidement de la description de Pushmo World, il suffit de savoir que son concept ne diffère pas d’un iota de ce qui avait déjà été instauré sur Nintendo 3DS. Il est toujours question de diriger Mallo, dans des tableaux qui sont à chaque fois constitué d’un casse-tête grandeur nature. Ces puzzles sont formés de blocs qu’il va falloir tirer, pour se frayer un chemin vers le sommet et délivrer le jeune personnage qui s’y trouve. La difficulté résidant dans le fait que les éléments peuvent seulement être tiré jusqu’à trois fois, ce qui laisse souvent place à un peu de réflexion pour trouver le bon ordre dans lequel il faut déplacer chaque bloc. Un principe très simple et qui montre vite son efficacité, au point de nous proposer des puzzles qui gagne vite en intensité. Car comme d’habitude pour un jeu de réflexion, la difficulté de Pushmo World est très progressive et met un peu de temps à vraiment se dévoiler. L’impression d’être dans un long tutorial se fait assez ressentir durant les premiers niveaux, mais c’est un mal nécessaire pour habituer le joueur à toutes les mécaniques dont regorge le jeu.

Les utilisateurs ayant déjà arpenté les méandres des versions 3DS auront forcément déjà une impression de déjà-vu, car bien que Pushmo World ne propose pas loin de 250 puzzles inédits, on reste forcément en terrain connu. Ce qui n’est pas vraiment un mal, car l’ensemble fonctionne toujours aussi bien. L’enrobage profite d’ailleurs assez bien des capacités de sa nouvelle terre d’accueille, la Wii U, avec une direction artistique résolument colorée et agréable à l’œil. On regrettera donc simplement que le contenu du jeu n’est pas tant évolué par rapport à ses prédécesseurs. L’interface à certes subit un petit lifting, avec les déplacements entre les mondes qui se font maintenant sur une carte, mais globalement cela ne change pas grand-chose. Les casse-têtes ressemblent fortement à ce qu’on avait déjà pu avoir sur 3DS, en reprenant exactement les mêmes mécaniques de gameplay, sans forcément en introduire de nouvelles. Pour un peu de nouveautés, il va falloir se tourner vers les niveaux mystères qu’on débloquera un peu plus tard dans le jeu et qui pour le coup, amène une bonne dose de réflexion.

pushmo-world-0003 pushmo-world-0013

Back in Blocs

Malgré une difficulté très intéressante et notamment sur la fin du jeu, on peut dire que la prise en main de Pushmo World est vraiment agréable. Même si tout est fait pour que le joueur se fasse retourner le cerveau à chaque nouveau tableau, des aides optionnelles lui permettent de se faciliter la vie. On pense notamment aux conseils de Papy Blox, mais surtout à la possibilité de rembobiner nos dernières actions ou de remettre le puzzle dans sa position d’origine. Autant d’aides que le joueur n’est pas obligé d’utiliser, mais qui lui sauveront souvent la mise en cas de besoin. Les puzzles sont d’ailleurs affublés d’un niveau de difficulté représenté par des étoiles, cinq étant le maximum. De quoi bien voir à quoi on aura à faire avant d’y mettre les pieds. Comme d’habitude su Wii U, notre progression est continuellement récompensée par l’obtention de tampons qu’on pourra ensuite utiliser sur le Miiverse. Le réseau social de Nintendo est également à compté dans les fonctionnalités de Pushmo World, puisqu’on peut aisément prendre une capture d’écran pour le partager avec d’autres utilisateurs. Voire laisser un commentaire à la fin d’un niveau qui pourra ensuite être lu par les autres joueurs.

Le Miiverse pourra aussi être mis à contribution pour partager directement vos créations, sous forme de QR code. Car comme sur 3DS, bien que disposant déjà d’une bonne durée de vie, Pushmo World profite d’un mode atelier dans lequel il est très facile de créer ses propres niveaux. Ergonomique et facile à prendre en main, on s’amusera volontiers pendant plusieurs heures dans cet éditeur. Il est d’autant plus facile de s’adonner aux créations des autres utilisateurs, avec la possibilité d’essayer directement leur tableau mis en ligne, sans avoir besoin de les télécharger. Une option très agréable et qui apporte encore plus de sympathie à ce Pushmo World. Car bien que le fond et la forme n’est pas grandement changé, tout le savoir faire d’Intelligent Systems se démontre par un équilibre presque parfait. Les débutants pourront y aller à leur rythme, tandis que les joueurs chevronnés auront vite fait de retourner complètement le jeu, pour ensuite se jeter sur les créations en ligne et qui présenteront bien plus de challenge.

 

En conclusion

Sans tomber dans l’innovation à outrance, le concept de Pushmo World arrive tout de même à nous accrocher durant plusieurs heures. Un peu d’originalité par rapport aux versions 3DS n’aurait pas fait de mal, mais le contenu qui se présente à nous sur cette monture Wii U est bien assez ample et intéressant pour qu’on puisse s’en satisfaire. Notamment par la présence des puzzles créés par les autres joueurs et qui confère au jeu, une durée de vie quasiment illimitée. On progresse avec plaisir et ce qui devait préalablement être une courte partie, se transforme souvent en une longue séance de réflexion et d’arrachage de cheveux. Se creuser les méninges devant un jeu vidéo aura rarement été aussi amusant.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.