Test – Rakoo et ses amis : quand l’amour nous fait voir des fleurs

coupdecoeur-petitL’eShop de la Wii U s’agrandit régulièrement avec l’arrivée de nouveaux jeux dématérialisés. La plupart de ces productions sont initialement issus de l’univers du mobile, ce qui n’est pas très étonnant quand on sait que l’écran tactile de la console de salon de Nintendo favorise grandement ce genre de portage. Et c’est justement le chemin qu’à entrepris Rakoo et ses amis, un jeu remplis d’amour et de romantisme.

rakoo-friends-head

On dit tout avec des roses

Dans le petit monde de Rakoo, raton laveur de son état, tout va à la perfection puisqu’il vient de rencontrer l’amour de sa vie. En tout cas dans ses rêves et c’est ce qui va le motiver à courir après une ombre qui ressemble à sa bien-aimée. Son parcours ne sera pas de tout repos, car cela va le faire travers une multitude d’embûches. Mais l’amour donne des ailes et cela semble fortement être le cas pour notre ami, puisque sa seule pensée va être de ramasser toutes les fleurs qu’il pourra trouver afin de les offrir à sa demoiselle.

Une belle excuse romantique qui va poser les bases de Rakoo et ses amis. Notre progression est vraiment parcourue par un humour assez léger mais qui colle à merveille avec le look très dessin animée du jeu. C’est une impression qu’on va avoir dès la première cinématique mais qui peut être ravivée durant l’aventure, surtout si l’on observe attentivement tous les détails qui défilent devant nous. Notamment le superbe travail qui a été effectué sur les animations de notre cher Rakoo. Ce dernier ne manque pas de changer d’attitude en fonction des dangers ou gênes qu’il peut être amené à rencontrer.

On sent véritablement que les développeurs initiaux de Rakoo et ses amis, le studio Old Skull Games, ont pris un malin plaisir à créer l’univers graphique de leur jeu. Cela se voit au travers du personnage principal et de ses compagnons mais également dans le design de ses ennemis, qui ne manque pas de nous surprendre dans chaque nouveau monde. Le jeu est en effet découpé de manière assez classique durant la soixantaine de niveaux qu’on va arpenter. Quatre thèmes différents, qui iront de la forêt à la plage, en passant par la forêt hanté. Chaque nouveau lieu sera propice à nous confronter contre de nouvelles créatures.

On peut avoir parfois pas mal d'obstacles sur notre chemin

On peut avoir parfois pas mal d’obstacles sur notre chemin

Un jeu mobile à la base

Sans grand étonnement, comme Rakoo et ses amis est initialement un jeu venant du monde des mobiles, la jouabilité est très accessible. On pourrait donc apparenter le jeu à la catégorie des runner, même si l’on dirige Rakoo dans toutes les directions. Les stages sont donc parcourus rapidement, ce qui favorise d’y jouer par de courtes parties. On pourra y jouer en Off-TV et intégralement au tactile, même si l’on vous conseillera fortement d’utiliser le stick du GamePad, qui se trouve être bien plus précis. La difficulté augmentera assez vite et il vaut mieux mettre toutes les chances de notre coté. Rien d’insurmontable, mais l’imprécision du tactile ne sera pas d’une grande aide durant les passages qui demanderont un peu plus de dextérité.

Les obstacles qu’on va rencontrer ne seront pas infranchissables mais il faudra parfois apprendre à les appréhender. Leurs apparitions peuvent parfois se faire en deux temps, comme avec les pics qui sortent du sol ou les araignées qui s’annoncent par un fil avant de nous tomber dessus. Pour nous aider à avancer on pourra régulièrement ramasser des bonus qui vont temporairement nous accorder un pouvoir, afin de nous faciliter la vie. Cela se caractérise par un piment qui va nous rendre rapide et invincible durant un court laps de temps ou encore, un fruit qui va nous faire chevaucher une bête monstrueuse qui va tout détruire sur notre chemin. Plusieurs autres bonus tout aussi délirants viendront se rajouter à la liste durant l’aventure et leur aide seront vraiment bienvenue.

L'effet des bonus à ramasser peut parfois être déjanté

L’effet des bonus à ramasser peut parfois être déjanté

Avec mes amis, c’est toujours plus fun

La chasse de Rakoo est loin d’être solitaire et il pourra être épaulé par quatre compagnons qui peuvent être sélectionné avant de commencer un niveau. Chaque individu, qu’on peut qualifier comme étant des familiers, est assigné à une touche du Gamepad. Pakoo est un genre de noix qui nous permet de tirer un projectile devant nous, tandis que Boolby est un poisson globe qui peut gonfler pour servir de bouclier. Screamy est un hibou qui peut faire fuir les ennemis et détruire les obstacles en criant, alors que Loovy est un cœur qui pourra nous redonner de la vie. Toutes ses capacités ont une jauge qui limite leur utilisation mais qui peut facilement être remplie en ramassant des fleurs.

L’idée sera donc d’activer les compagnons qu’on apprécie ou qui nous seront le plus utile dans un certains type de niveaux. C’est en tout cas l’idée, mais on se rend bien vite à l’évidence que toutes les compétences n’auront pas forcément la même utilité. La lisibilité est même assez vite réduite quand les cinq créatures sont à l’écran. Alors quand en plus il faut prendre en considération que notre nombre de cœurs est réduit en fonction des pouvoirs qu’on active, on fait vite le choix d’en activer le moins possible. Le meilleur compromis étant d’en avoir deux, tout en perdant seulement un cœur sur les trois. Ce qui nous donne assez d’outils pour nous faciliter et aider durant notre partie.

L'atmosphère graphique du jeu est vraiment agréable

L’atmosphère graphique du jeu est vraiment agréable

Presque une deuxième version

En étant porté sur Wii U, Rakoo et ses amis a pu subir quelques changements qui rendent l’expérience encore plus agréable. Le jeu ne manque clairement pas de qualité, mais l’ajout d’un multijoueur ne fait que renforcer notre sympathie pour lui. Jouable jusqu’à cinq en local, il est donc aisé de comprendre que des joueurs peuvent se targuer d’une Wiimote pour se mettre dans la peau d’un des compagnons. Ils suivront alors le joueur principal qui restera cantonné au GamePad. Une coopération vraiment bien pensée et même si l’objectif est d’aider Rakoo à franchir la ligne d’arrivée, il y a tout de même un peu d’esprit de compétition qui s’installe entre les joueurs. Chaque fin de niveau est ponctuée par un tableau des résultats pour montrer qui à ramasser le plus de fleurs.

Comme bien souvent le jeu regorge de petits bonus qu’on peut accumuler pour contenter notre plaisir de collectionnite. Cela se résume pas trois pièces dorées à ramasser dans chaque stage, mais la récolte de fleurs est aussi une monnaie qui peut être dépensé dans l’achat de chapeaux pour Rakoo. Des ajouts purement cosmétique mais qui auront le mérite de donner une dégaine vraiment décalé à notre petit héros. Rien de bien folichon, pour autant cela contribue à ce qu’on est l’impression que le jeu a vraiment été peaufiné dans le moindre de ses détails et il faut connaître, que cela fait vraiment plaisir à voir.

 

En conclusion

Il ne faut parfois pas grand-chose pour s’amuser dans un jeu et c’est ce que Rakoo et ses amis nous prouve encore une fois. Bien que proposant un concept très simple sur bien des aspects, le jeu arrive tout de même à nous séduire par son ambiance cartoon et par son humour un brin décalé. Alors si en plus on rajoute à cela de la coopération jusqu’à cinq joueurs, il est facile d’y déceler une petite pépite qui ravira pratiquement tous les joueurs.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.