Test – Secret Ponchos : Les truands, les brutes et les autres

Je sais parfaitement que la plateforme Steam est le lieu privilégié pour servir de laboratoire à tous les studios indépendants. Et c’est comme cela qu’on tombe sur des jeux comme Secret Ponchos : un simulateur de duels de cow-boys. Oui, oui, vous avez bien lu. Comme quoi, la nostalgie du western spaghetti reste toujours bien présente chez certains.

secret-ponchos-head

Charge ton six-coups, mon gars

L’histoire de Secret Ponchos semble tirée tout droit d’un énième film à petit budget mettant en scène notre bon vieux Clint Eastwood. Différents bandits, renégats et autres chasseurs de primes sont tous réunis pour une même raison : gagner le pactole. Pour se faire, ils vont s’affronter les uns après les autres. On a donc une bonne brochette de stéréotypes du western qui nous attendent. Il y a le vieux hors-la-loi en route pour sa dernière chevauchée, le soldat déserteur, le jeune loup aux dents longues, une indienne en pleine chasse, un gros fou avec une gatling et bien d’autres. Il y en a certains qui sont un peu particuliers quand même car il y a par exemple une femme torero, ce qui semble quand même bien absurde dans l’histoire.

Pour ceux qui aiment les modes solos bien pêchus, vous risquez d’en être pour vos frais car Secret Ponchos est plus un jeu en multi qu’un jeu solo. Il y a bien un petit mode histoire qui vous servira plus de tutoriel qu’autre chose. Comme je le disais, c’est surtout le jeu en réseau qui est privilégié. Mais voyonsun peu comment se présente le système de jeu. Déjà, le jeu se voit en 3D en vue un peu 3/4 haut. Le tout se passe dans des décors typiques du western comme la vieille mine, la petite ville à la mexicaine un peu en ruine, le chemin de fer, etc. Comme je disais, c’est exactement ce à quoi on peu s’attendre dans ce type d’ambiance et en plus c’est joliment détaillé. Il manquerait peut-être un peu de vie car seuls les combattants sont dans ces arènes, pas de passant ou de personne cachée derrière un tonneau par exemple.

 

Tu la veux ma flèche ?

Tu la veux ma flèche ?

On passe en vision Clint Eastwood (voir à travers des fentes)

Maintenant, je dois reconnaître avant de continuer que je n’ai pas accroché du tout à Secret Ponchos. Et c’est à cause de la maniabilité du jeu principalement. En fait, chaque perso a au moins deux armes (tir principal et arme de corps à corps/de jet) et la façon de viser/tirer m’a vraiment horripilé. Que ce soit à la manette ou à la souris, je n’y arrive quasi pas. En gros, il faut d’abord appuyer sur une touche pour lancer le mode de visée (tout en se déplaçant, s’entend). On choisit la direction du tir avec un des sticks de la manette ou avec la souris et seulement après on peut tirer. Mais du coup, il y a plusieurs problèmes : la vitesse pour réussir à viser est un peu nulle et la précision du tir … ben …. Ce n’est pas top non plus. D’autant qu’avec la manette, je n’ai presque jamais réussi à viser exactement où je voulais vu que la visée avance un peu par à-coups.

Pourquoi ? Sérieusement, il y avait une raison à ça que je ne comprends pas. Il y a tellement de jeux qui s’en sortent tellement mieux dans leur maniabilité que celui-ci. Maintenant, je voudrais un peu tempérer mon petit coup de gueule car c’est peut-être moi qui suis simplement très mauvais à ce jeu. Ce n’est pas parce que j’ai un lourd (très lourd) passif de joueur que je peux me targuer d’avoir pu utiliser correctement toutes les subtilités de cette maniabilité. Surtout qu’en ligne, des joueurs sont vraiment très, très précis, rapides et balèzes donc … çà vient peut-être de moi. Disons que je lui laisserais 50% de doute.

Sinon pour revenir au jeu en soi, les différents modes de jeu en multi sont sympas avec du jeu en 1 contre 1 ou en équipes de 3 avec différents objectifs (matchs à mort, domination, …). Un regret est qu’il n’y a peut-être pas assez d’environnements de jeu et que l’action manquent parfois de lisibilité car lorsqu’on ne voit plus bien son perso à cause des décors, ce n’est pas très pratique. Aussi, on peut customiser les capacités de son/ses personnages à sa création et ainsi avoir un perso bien à soi (même si les différences sont peu visibles dans leurs effets). Bref : beaucoup vont aimer et bien d’autres, plus encore peut-être, risquent de vite le laisser tomber.

 

En conclusion

C’est compliqué pour moi de vous recommander Secret Ponchos car je ne l’ai pas vraiment aimé. Si le style western est assez  accrocheur, la lisibilité de l’action n’est pas géniale et la maniabilité m’a complètement rebuté. Du coup, je ne sais pas trop comment noter ce jeu. Pour ma part, il ne vaudrait pas plus qu’un 4/10 à causes des points cités plus haut. En revanche, pour les autres qui vont réussir à maîtriser le jeu, on pourra facilement ajouter deux points mais sans plus.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.