Test – Skylanders Imaginators : Collectionner à du bon

Depuis leur arrivée dans notre microcosme vidéo ludique, les Skylanders ont fait un sacré chemin. Si au départ le jeu avait été créé comme un spin-off de la franchise Spyro, il s’en était assez vite éloigné laissant ce dernier au rang de simple PNJ. Alors, après les géants, les swap teams, les pièges et les courses, qu’elle nouveauté de gameplay allons-nous voir débarquer dans cet épisode Imaginators ?

Le pouvoir de l’imagination

Alors, on va faire vite avec l’histoire de ce nouvel épisode car … finalement c’est toujours la même chose. Kaos (encore lui) veut une fois de plus soumettre les Skylands à son pouvoir. Il envoie cette fois-ci ses doomlanders pour récupérer dans la bibliothèque de l’académie des Skylands un livre bien spécial. Celui-ci lui ouvre les portes de la magie de l’esprit, celle-là même utilisée par les anciens pour créer les Skylands. Sauf que cette fois, il va se trouver un allié. En effet, dans l’idée de rendre ses doomanlers invincibles avec la magie de l’esprit, Kaos va libérer un des fameux Ancients. Cette … créature ayant une forme de cerveau avec un œil, va aider Kaos en lui augmentant ses capacités cognitives afin de le rendre plus intelligent (oui, oui). Mais on se doute bien que même avec un second cerveau à ses côtés, Kaos restera Kaos et sera toujours aussi borné.

Vous savez, j’aime bien les Skylanders. D’accord c’est une idée purement commerciale de faire acheter à prix fort des dizaines de figurines aux enfants mais on ne peut dénier la qualité des jeux. Cependant, il faut quand même rester réaliste : depuis le début de la franchise, il n’y a vraiment que les personnages et leurs pouvoirs qui ont évolués. Le jeu que ce soit son apparence, son gameplay et son côté technique reste le même depuis des années. Aussi, on va vite expédier l’aspect graphisme en disant que c’est toujours aussi joli, qu’il y a quelques effets sympathiques et que l’univers conserve sa cohérence initiale. Point de vue sonore, c’est également toujours aussi bon en proposant une VF de qualité, des musiques charmantes mais qui ne restent pas en tête et des bruitages très bien rendus.

C’est du classique mais quand c’est bien fait il faut quand même le souligner. Par contre, il y a une chose qui a un peu évolué : la présence de Spyro. C’est en effet notre cher petit dragon qui va vous suivre tout au long de votre aventure pour être votre guide et votre première source d’information. C’est un peu le remettre à l’honneur dans ce jeu qui ne porte même plus son nom. Autre petit changement, il n’y a plus vraiment un espace de base depuis lequel on va visiter les niveaux du jeu. Cette fois-ci, on a une espèce de grande carte sur laquelle on va directement se déplacer pour arriver à l’entrée des niveaux. C’est sympa mais ça fait parfois une longue promenade bien qu’on puisse trouver des ennemis de temps à autres.

Les nouveaux Skylanders ont une belle tête

Coffre et trésors à gogo

Vous aurez également de petites choses à trouver çà et là comme des livres à ramener à la bibliothèque des Skylands. Mais surtout, il y a les imaginators et les senseïs. Les senseïs sont les nouveaux skylanders spéciaux qui sont assez forts mais surtout influencent tous les autre skylanders. Par exemple, un senseï peut autoriser vos skylanders à monter plus de niveaux que ce qu’il avait comme limite (cool) et débloquer des pouvoirs pour certains imaginators. Les senseïs permettent aussi de débloquer des niveaux dans lesquels vous pourrez gagner d’autres choses comme des compétences pour vos skylanders. Concernant les fameux imaginators, sont des skylanders un peu spéciaux qui sont représentés par des cristaux (de feu, de glace, …). Et ces cristaux, vous allez les modeler en décidant quelle classe de skylanders vous aller créer comme un marteleur, un sorcier, un archer, etc. sachant qu’une fois votre classe choisie il ne sera plus possible de revenir en arrière. Et ensuite vous pourrez choisir complètement l’apparence de votre skylanders, sa voix, ses effets visuels, ses armes et ses pièces d’armure. Et ces derniers points sont extrêmement importants car ils sinfluencent directement les caractéristiques comme la puissance, le nombre de coups et la résistance de votre skylander.

Et pour améliorer ou customiser constamment votre imaginator, vous gagnerez tout au long du jeu des coffres contenant des éléments d’imaginators plus ou moins rares. Que vous gagnez des défis, réussissez les niveaux ou participez à un petit jeu de carte local qui rappelle énormément celui de Final Fantasy 8, vous gagnerez plein de ces coffres et vous verrez vite l’utilité de ceux-ci (hors modifications visuelles) car vos imaginators deviendront vite surpuissant. Vite ? Trop vite peut-être car du coup il deviennent vite tellement puissant que même les boss ne vous donneront plus aucun fil à retordre. Sinon, il y a aussi des courses que l’on peut faire dans l’esprit de Skylanders Supercharger pour ceux qui en sont fans. Un point étonnant est que le jeu … ne s’arrête pas après avoir vaincu Kaos.

En effet , vous pourrez continuer à effectuer des missions pour continuer à gagner des coffres à trésor pour vos skylanders. Si cette partie n’a d’intérêt que pour les collectionneurs, elle a le mérite d’augmenter la durée de vie du titre. En revanche, j’ai du mal à admettre d’avoir ajouté des micro-transactions dans ce jeu car malheureusement, on peut acheter des super-coffres contenant 20 coffres avec plusieurs coffres très rares dans le tas. Non, vraiment je ne suis pas pour cette option qui fait un peu tâche. Ce qui donne finalement un jeu très agréable mais qui devient vite trop simple à cause des imaginators et … ben je n’aime pas les micro-transactions. Ah, il y a aussi Crash Bandicoot dans les skylanders … pour ceux qui adorent ce perso. Mais là aussi, çà semble plus être du fan service monétaire qu’autre chose. Et non, je ne vous parlerais pas des selfies que l’on peut faire dans le jeu …

 

En conclusion

Classique, trop ressemblant à ses prédécesseurs mais agréable à jouer, cet épisode Imaginators reste dans la lignée de la série. Seulement, l’aspect collection des éléments d’imaginators plaira à certains en permettant de continuer le jeu bien après la fin. Mais la surpuissance des imaginators rend quand même le jeu peu intéressant.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *