Test – Solar Flux : un jeu solaire sur Nintendo Switch

En sortant initialement sur PC en 2013, Solar Flux n’a pas grandement fait parler de lui. Et comme beaucoup de jeux en ce moment, on essaye de lui insuffler une nouvelle vie en le sortant sur Nintendo Switch. Il faut dire que le thème de l’espace à toujours son lot de fans et qu’en plus, le jeu s’accompagne d’un concept original.

Attention de ne pas se bruler les ailes

Le principe de Solar Flux n’est pas trop demandant, dans le sens où il ne faut pas trop se creuser le cerveau pour réussir à comprendre ce qu’on attend de nous. Durant les 80 niveaux dont est constitué le jeu, il nous sera demander de sauver les étoiles qui sont en train de mourir. Et pour y arriver il faudra envoyer des sondes afin de les raffraichir ou au contraire, et de relancer leur chaleur. L’idée étant donc de lancer des petites boules vers le soleil en question, tout en prenant compte qu’il faut ramasser du plasma en cours de route.

Le besoin est vraiment d’utiliser notre environnement afin de remplir notre objectif. Cela peut paraître simple comme explication, mais il suffit de progresser un peu dans les tableaux pour rapidement devoir faire face à une difficulté qui augmente assez vite vers le haut. On comprend vite qu’il faut user et abuser de la gravité, afin de nous offrir une propulsion vers notre cible. Notre carburant étant assez limité, il faut donc faut des choix judicieux. Surtout que notre engin est très sensible et le moindre choc ou température fera baisser notre bouclier de protection.

Mieux vaut faire attention aux obstacles

En faite la véritable difficulté viendra lorsqu’on souhaite compléter chaque niveau en atteignant trois étoiles. Nos performances seront jugé selon nos prouesses de temps ou encore à garder notre bouclier le plus possible. Il sera donc parfois aisé pour un joueur de traverser un niveau en faisait seulement une étoile, mais dès qu’on s’attaque aux étoiles supplémentaires, c’est déjà beaucoup plus compliqué. Il vaut quand même mieux savoir dans quoi on met les pieds, sous peine de vite se retrouver face à un mur de difficulté qui risque de frustrer pas mal de joueurs.

Solar Flux est un jeu qui fait seulement ce qu’il doit faire, c’est-à-dire être un jeu de puzzle qu’on peut lance de temps en temps. Le gameplay ne souffre pas trop de la reconversion sur Nintendo Switch. Il est par contre clairement déconseillé d’y jouer avec l’écran tactile, mais idéalement avec une manette pro. Les Joy Con font clairement l’affaire, mais il y manque quand même un peu de précision et cela peut être parfois fatale durant certains niveaux. Pour le reste il n’y a pas grand-chose à reprocher au jeu. On aurait peut-être aimé des modes de jeux supplémentaire, voire un éditeur de niveaux pour s’amuser entre amis. Mais le manque ne se fait pas vraiment ressentir.

 

En conclusion

Sans être un indispensable, Solar Flux reste quand même un jeu de puzzle intéressant. Notamment si on a l’habitude d’une utilisation nomade de la console et qu’on y joue régulièrement durant un déplacement. Solar Flux est typiquement le genre de jeu qu’on va lancer pour de courte session, ce qui ravira d’emblée les joueurs qui n’ont pas trop de temps à consacrer pour jouer avec leur console.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.