Test – Steel Rats : Easy Rider est dans la place

Quand on vous dit que l’on peut voir arriver tout et n’importe quoi comme type de jeu. Voici donc devant vos petits yeux ébahis SteelRats, un jeu de plateforme … à moto … Oui, Oui, vous avez bien lu. Bah, après tout … pourquoi pas si c’est bien fait.

Get your motor runnin’, head out on the highway

La vie est calme dans Coastal City. Dans cet environnement les Steel Rats, club de bikers chevronnés, sont les rois de la nuit. Mais pour l’heure, le calme est devenu inquiétant lorsque les membres des Steel Rats ne répondent pas à l’appel. Et pour mettre plus d’huile sur le feu, de nombreux robots apparaissent dans les rues et attaquent les gens. Ces créatures mécaniques, petites ou totalement énormes, prennent d’assaut la ville et détruisent tout sur leur passage. Les Steel Rats vont devoir se reformer et tout faire pour comprendre ce qui se passe et surtout ils vont devoir utiliser toutes leurs compétences pour contrer la menace.

Steel Rats est un jeu un peu atypique. A vrai dire, je ne me rappelle pas vraiment de jeux de plateforme pure avec une moto et je ne compte pas dans cette description les jeux de trial ou de climb de hill. Et dans le cas de Steel Rats c’est un jeu de plateforme en 2.5D ce qui signifie que l’on joue également sur la profondeur pour les déplacements. Il faut compter en plus toutes les subtilités du gameplay qui influencent les déplacements avec entre autres la capacité de votre moto à avoir une lame circulaire fixée sur la roue avant. Cette lame va être utilisée principalement pour attaquer les ennemis mais aussi pour augmenter votre vitesse, pour passer au travers de structures (murs, barrières) et s’accrocher à des chemins métalliques qui peuvent être horizontaux, verticaux ou encore sur les plafonds.

Concernant le gameplay on aura aussi la possibilité de faire un demi-tour via un des boutons de la manette, ce qui va être très utilisé, faire une pirouette pour renvoyer les attaques ou faire une attaque circulaire et enfin on peut faire un bond. Dans la partie des attaques, il y a aussi la possibilité d’utiliser un petit drone qui va servir à lancer de petites attaques ou lancer une super attaque (si vous avez assez d’énergie). Et pour terminer il y a l’utilisation d’éléments extérieurs comme des ascenseurs ou des générateurs qui seront activés en plaçant votre moto sur un support et l’activant. Autre chose d’amusant (au premier abord) est la possibilité de se mettre en roue libre ou en tout cas de faire monter ou descendre la roue de la moto. Cette fonctionnalité est critique lors des sauts qui se révèlent assez complexes si on doit se réceptionner correctement.

On fait de la place pour avancer

Lookin’ for adventure, and whatever comes our way

Après le gameplay il y a tout l’emballage du jeu. En premier on a des graphismes plutôt corrects qui mettent en avant des décors soignés et bien détaillés. Le tout présente un environnement, si pas crédible, assez cohérent et agréable à visiter avec ses routes qui m’ont rappelé un peu des niveaux de Sonic dans une certaine mesure. Et on a une bande son que j’ai fortement appréciée. Pas tant au niveau des bruitages mais au niveau des voix et de la musique. Le jeu des acteurs est assez bon et c’est quelque chose que j’apprécie fortement, d’une part, mais la musique est vraiment bien. Celle-ci donne une atmosphère proche d’un film noir de la grande époque et quand c’est bien fait et surtout bien exploité, il faut le signaler. Mais il y a aussi beaucoup de chose, beaucoup plus malheureusement, qui ne vont pas du tout dans Steel Rats. Une des premières et que la maniabilité avec la configuration de base (je le précise) de la manette n’est absolument pas adaptée. Et même en tentant d’y remédier ce n’est jamais vraiment précis. Lorsqu’on doit appuyer sur la gâchette droite pour avancer, garder le bouton X enfoncé pour activer la lame circulaire pour accélérer et détruire les ennemis, appuyer sur triangle pour faire un demi-tour ou X pour sauter et carré pour tirer avec votre drone … vous vous rendez vite compte qu’il vous manque des doigts pour y arriver.

Surtout que le temps de faire un demi-tour et la difficulté de gérer la hauteur de votre roue avant avec les flèches haut et bas n’aide pas du tout à avancer correctement. Il faut bien se rendre compte que la moto doit aller vite pour passer certains obstacles et que les niveaux avec beaucoup d’aller et retours où vous devez abuser de la touche demi-tour est quelque chose de vraiment énervant. On passe son temps à foncer dans les murs ou à appuyer une fois de trop sur la touche demi-tour et on continue à tourner sur soi et à chercher comment passer le petit mur qui vous bloque. Et c’est encore pire dans des niveaux de boss comme le premier (en l’occurrence), qui se place sur un pont fermé des deux côtés donc on passe son temps à faire des aller et retours sur une courte distance ce qui ne fonctionne absolument pas avec un gameplay basé sur la vitesse d’une moto. Et c’est pareil pour les séquences où on doit enchainer des plateformes en sautant … Qui a pu penser à un seul moment que c’était une bonne idée d’avoir des phases de saut sur des plateformes avec une moto ? Mais si ces points sont effectivement un gros frein pour s’amuser et apprécier Steel Rats, je trouve quand même qu’il y a de très bon aspect dans le jeu qui méritent à être découverts mais que le level-design (entre autres) aurait dû être bien mieux pensé.

 

En conclusion

Steel Rats est un essai qui n’est pas transformé. Il me fait penser d’un côté au jeu Road Runners Death Valley sur Super Nintendo où aller vite n’est pas autorisé alors qu’être à moto implique de la vitesse. D’un autre il me donne un bon goût de film de science-fiction sombre et avec de bons personnages et une bonne ambiance. Mais le mélange des deux n’a pas pris et c’est surtout le gameplay et le level-design qui en porte la faute.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.