Test – Subway Surfers

Il n’est jamais bon de courir sur des rails de chemin de faire, c’est même très dangereux. Fort heureusement, quand c’est dans un jeu vidéo comme avec Subway Surfers, c’est beaucoup plus amusant et surtout, moins risqué pour notre vie. La magie des jeux c’est de pouvoir nous donner des sensations fortes tout en restant devant notre écran d’ordinateur.

Il faut pas se cogner la tête

Les jeux gratuits aiment bien nous proposer des concepts un peu tordus et surtout qui sont difficilement réalisable dans la vraie vie. Ou alors c’est que vous avez sacrément envie de vous casser le coup rapidement. C’est le cas de Subway Surfers sur JeuxJeuxJeux qui nous met dans la peau d’un jeune garçon qui aime bien courir sur les rails de trains et sur les wagons de ces derniers. Allez savoir, c’est peut-être sa grande passion dans la vie. Mais évidemment ce ne serait pas un jeu s’il n’y avait pas un méchant gardien qui lui court après afin de l’attraper. L’idée est donc d’avancer en ligne droite et cela tombe bien, c’est automatique. Nous derrière notre clavier, il nous suffira de choisir la bonne direction et de sauter en conséquence face aux obstacles.

Il faut éviter de se cogner dans les obstacles

Au début c’est relativement facile et il y a peu de choses qui nous barrent vraiment la route. On est pas à l’abris d’une mauvaise décision, mais dans l’ensemble on avance sans grand heurt. Par contre au fil de notre progression dans les rails cela devient déjà plus compliqué. Il faut commencé à éviter des wagons et des trains qui commencent à se déplacer, et pendant ce temps il faut toujours éviter de se prendre une barrière dans la figure. Pour ça il faut sauter au dessus quand c’est possible ou alors, en dessous quand elle est trop haute. Si l’on a pris un peu d’avance sur le gardien, il est possible de reprendre sa course tout de suite, mais bien souvent il nous mettra la main au collet, ce qui veut dire qu’on a perdu la partie.

Histoire de pimenter un peu le gameplay de Subway Surfers, il est possible de ramasser régulièrement des bonus. Des chaussures pour aller plus vite par exemple ou un skate-board flottant, tel Marty Mc Fly. Le skate peut être activé selon notre bon loisir, dès qu’on voit par exemple que le garde s’approche un peu trop près de nous. L’objectif en réalité est de ramasser le plus de pièces possible afin de faire monter notre score. Si on meurt on peut utiliser une clé qu’on aura collecter sur le terrain, afin de gagner un essai supplémentaire. Si l’on est persévérant, il est possible aussi de trouver des lettres qui forment le mot “Style”, ce qui nous aide a gagner une boite mystère qu’on ouvre en fin de partie et qui nous donne alors un objet au hasard afin de personnaliser notre personnage et de l’améliorer.

En conclusion

Sans être d’une grande originalité, Subway Surfers est quand même un jeu assez addictif, on y passe un bon moment et on essaye tout le temps de se dire que c’est la dernière partie. Mais finalement on est encore en train d’y jouer après quelques minutes. L’objectif est simple et c’est sûrement ce qui fait tout son intérêt. Il n’y a pas vraiment de fin, seulement celle qu’on lui donne nous même, ce qui en fait un jeu au potentiel infini.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.