Test – Super Mario Maker 3DS : De la création en nomade

Ce n’est pas très étonnant de voir que Nintendo tente de capitaliser sur le succès de Super Mario Maker, en ressortant le jeu sur Nintendo 3DS. Il faut dire que son concept est facilement transposable sur le double écran de la portable. Mais en l’absence de l’effet de découverte comme on a pu l’avoir sur Wii U, ainsi que l’amputation d’une bonne partie des fonctionnalités du mode en ligne, est-ce que le contenu du jeu sera suffisant pour qu’on s’y intéresse ?

Les fonctionnalités de la version 3DS de Super Mario Maker sont très similaires à la version Wii U, n’hésitez pas à lire notre test sur console de salon pour avoir un compléments d’informations.

Comme l’autre

Il est évident que ce portage est plus qu’opportuniste, mais il faut tout de même rester dans l’évidence que cela fonctionne admirablement bien. Offrir aux joueurs un éditeur de niveaux, tout en y incorporant les mécaniques qui ont fait le succès des jeux de plates-formes en 2D de Mario, c’est un concept très simple mais auquel on adhère immédiatement. Il faut dire que même si l’on ne possède pas l’âme créatrice, il est toujours possible de jouer à Super Mario Maker en le prenant uniquement en mains comme étant un jeu de plates-formes.

Le premier changement notable par rapport à son homologue sur Wii U, c’est qu’on n’a plus le sentiment d’être catapulté dans un jeu qui ne nous explique rien. Sur console de salon, l’éditeur possédait un genre de petit tutorial qui nous expliquait quelques rudiments de création, mais c’était très sommaire et cela manquait d’explication par moment. Cette fois sur 3DS il sera possible de compter sur l’insertion de petits conseils, sous la forme de deux pigeons qui viendront régulièrement nous parler. Une aide vraiment bien trouvée, surtout que la version Wii U manquait cruellement de personnalité.

En contrepartie, l’interface de l’éditeur reste toujours aussi intuitive et clair dans son utilisation et fonctionnement. Il sera facile de chercher l’inspiration dans les niveaux du jeu, surtout que les objets se débloquent à présent en terminant les stages qui y sont liés. L’écran de sélection des objets à d’ailleurs été revu et corrigé, dans le but de s’adapter au format de la portable. À noter que le champignon mystère disparait, ce qui élimine l’utilisation des costumes, ainsi que des Amiibo.

À coté de ces changements s’opèrent également un léger manque de précision lorsqu’on veut être pointilleux dans la création de nos stages. Cet inconfort en incombe à l’écran de la 3DS qui est plus petit que celui du Gamepad. Ce nuit un peu à notre lisibilité, mais on arrive tout de même à s’y habituer après un usage un peu plus poussée de l’éditeur. C’est à partir de ce moment qu’on prend vraiment conscience de tout le potentiel de ce Super Mario Maker 3DS, avec un principe qui s’adapte à merveille à une utilisation en nomade.

Il est possible de créer pas mal de niveaux inédits

Un peu moins de contenu

On vous le disait en préambule, le gros souci de cette version 3DS viendra principalement de ces fonctionnalités en ligne. L’absence de certains objets sur 3DS, va faire en sorte que beaucoup de niveaux provenant de la Wii U ne seront tout simplement pas jouable. Mais l’autre souci et de taille, c’est qu’il n’est plus possible de trouver un niveau en fonction de son ID. Il sera seulement possible de sélectionner un niveau parmi un panel qui sera choisit au hasard par le jeu. Quand on sait que tout le plaisir était de pouvoir fouiller dans les créations réalisées par les autres joueurs, on peut clairement dire que Super Mario Maker 3DS s’ampute d’une grande partie de son fun.

À cela se rajoute aussi l’impossibilité de laisser des messages aux autres utilisateurs durant les niveaux. Même le système d’étoiles pour laisser une note au créateur est aux abonnées absents, ainsi que le système de record pour se mesurer aux autres joueurs. Le pire étant qu’il ne sera plus possible de soumettre nos créations en ligne et de les partager, il faudra se contenter de pouvoir les transmettre à un autre joueur en local ou en streetpass. Autant avouer que cela limite clairement notre utilisation de l’éditeur, notamment qu’il est obligatoire dans ce cas là d’avoir un ami qui possède également le jeu sur 3DS. Des choix qui ont peut-être été fait pour des questions techniques, mais ces fonctionnalités faisaient clairement partie des qualités du jeu sur Wii U, qui pouvait se reposer sur sa communauté pour avoir un renouvellement de son contenu.

Pour se satisfaire de ce manque de contenu, on pourra toujours se rabattre sur la multitude de niveaux déjà existants, même s’il ne sera plus possible de les chercher à notre convenance. En revanche, le mode Défi Super Mario se voit étoffé d’un nouveau système de mondes, pour un total de 18. Mais le véritable ajout va venir des médailles qu’on va pouvoir gagner en remplissant des objectifs secondaires dans chaque niveau. Il faut par exemple finir le stage sans tuer d’ennemis ou encore en avant toujours devant nous, sans reculer. C’est clairement du déjà-vu et cela rappelle à certains égards ce qui avait été proposé dans les NES Remix, mais cela amène un petit défi supplémentaire et vraiment bienvenu.

 

En conclusion

Avec Super Mario Maker 3DS, il faut tout de suite oublier ce qui a fait l’attrait de la version Wii U. En enlevant une grande partie des fonctionnalités en ligne, Nintendo a décidé d’orienter cette version nomade vers le jeu en local et surtout en solo. Il reste néanmoins que les ajouts à cette version 3DS permettront de donner de l’intérêt au jeu, notamment pour les joueurs qui auront envie de s’y adonner en cherchant un peu plus de défi qu’à l’accoutumé. La disparition inexpliquée de certains éléments et objets ternis un peu notre enthousiasme, mais le jeu arrive tout de même à se rattraper par de petits changements sur la formule. On reste un peu en dessous de Super Mario Maker sur Wii U, mais l’ensemble reste tout de même très satisfaisant.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *