Test – Tales from Space : Mutant Blobs Attack

Il y a parfois comme ça, des jeux indépendants qui passent littéralement sous le radar, pour ensuite sombrer dans l’oubli à cause de la vague déferlante des grosses productions. Alors quand un de ces jeux en question refait surface, il ne coûte pas grand-chose d’y jeter un petit coup d’œil. C’est le cas notamment de Tales from Space : Mutant Blobs Attack qui vient de mettre son grain de sel sur le Xbox Live Arcade de la Xbox 360. Un jeu qui ne paye pas de mine, mais qui risque de ravir un bon nombre de joueurs.

mutant-blobs-attack-head

Blob from outer space

Dans la longue lignée des scénarios qui n’apportent rien, mais qui sont quand même là pour égayé notre vie, celui de Tales from Space : Mutant Blobs Attack fait entièrement honneur à cette doctrine. Les humains sont une espèce sadique et ils aiment bien faire des expériences sur les créatures venant d’en dehors de la galaxie. C’est pourquoi il existe des laboratoires dans lequel sont enfermés différents types de Blob. Profitant d’une opportunité de s’échapper, notre personnage principal prendra la poudre d’escampette. C’est là que démarre notre périple, dans la peau d’un Blob vert et légèrement grognon, qui tentera de se frayer un chemin vers la liberté tout en profitant au passage pour se venger de ses tortionnaires. Aussi drôle que prévisible, la démarche n’est donc qu’une simple excuse pour nous faire déambuler dans un jeu rempli d’humour et qui n’hésitera pas à nous mettre dans des situations parfois rocambolesques.

Malgré sa petite taille, notre ami verdâtre n’a rien à envier à un certain plombier en puissance, puisqu’en plus de pouvoir sauter et rebondir sur les murs il possède aussi un pouvoir magnétique. L’aventure étant souvent assez linéaire, malgré un peu d’exploration, cette capacité servira surtout à agrémenter l’architecture du jeu avec des passages vraiment bien pensés. Des objets métalliques auréolés de violet feront fréquemment leur apparition, avec lesquels on pourra très facilement interagir. La plupart du temps il s’agira de s’en servir pour grimper dessus, mais il sera également possible de les utiliser pour se propulser dans les airs. Les phases de plates-formes, qui constituent une bonne partie du jeu n’offrent que rarement une grande réssitance. Au mieux il faudra parfois s’armer d’un peu de patience lorsqu’on souhaite ramasser toutes les billes nécessaires pour faire monter le score final. Dans le meilleur des cas, les points de contrôle étant assez nombreux, il est rare de devoir recommencer des pans entiers d’un niveau.

tales-space-mutant-blobs-attack-0005 tales-space-mutant-blobs-attack-0006

Da Blob

Bien que Tales from Space : Mutant Blobs Attack ne soit pas d’une durée de vie astronomique, la vingtaine de niveaux dont est constitué le jeu propose une belle variété de gameplay, à défaut d’offrir un gros challenge. La plupart du temps, il est demandé d’absorbé assez d’éléments pour atteindre une certaine grosseur. Débloquant ainsi le passage vers d’autres segments du niveau qui était jusqu’alors bloqué et donc forcément, vers de nouvelles énigmes. Rien d’insurmontable dans l’ensemble et qui demande parfois simplement un peu de jugeote ou d’adresse. Drinkbox Studios à réellement opéré un incroyable travail de conception, dans la mesure où l’on ne rencontre jamais deux fois la même situation. Quelques endroits joueront aussi avec la gravité, durant des passages où notre Blob pourra se propulser dans les airs. De quoi proposer encore plus de diversité, alors que Mutant Blobs Attack n’en manque pas du tout.

Drinkbox Studios n’a pas manqué de remplir son jeu de multiples références, parfois même envers leur propres productions. Il n’est par exemple pas rare de croiser un panneau publicitaire faisant référence à Guacamelee. Mais en dehors de ça, le jeu propose des environnements assez diversifié, offrant de belles sensations en fonction de la grandeur qu’atteint notre Blob. Et même si la direction artistique n’a rien de transcendante, les décors très colorés de Mutant Blobs Attack s’harmonisent à merveille avec le ton très décalé du jeu. Finalement en plus d’une durée de vie pas très longue, avec seulement cinq à six heures pour arriver au bout, c’est surtout la faible difficulté du soft qu’on retiendra. Pas de quoi non plus se sentir frustré par le manque de défi, mais même les collectionneurs dans l’âme auront vite fait de ramasser tous les blobs cachés. Au mieux, les chasseurs de scores se feront une joie de placer leur nom dans les leaderboards mondiaux, même si là encore le challenge n’est pas vraiment au rendez-vous. Sachant qu’à l’heure où il écrit ses lignes, votre humble serviteur occupe la première place dans certains classements et cela sans vraiment avoir eu le besoin de réellement forcer. Ce qui vous laisse aisément imaginé le peu de difficulté qu’on a pu rencontrer durant nos parties.

 

En conclusion

Sans être une petite révolution, Tales from Space : A Mutant Blobs Attack est jeu qui mérite amplement notre attention. Sa jouabilité plus qu’appréciable, tout en étant très agréable à prendre en mains, offre une belle diversité malgré des mécaniques relativement classiques et qu’on aura déjà pu apercevoir par le passé dans d’autres productions. Drinkbox Studios à su nous glorifier d’un jeu de plates-formes, certes un peu court, mais façonné avec intelligence. Un petit jeu qui a le mérite de nous faire passer un bon moment et de nous divertir, c’est finalement tout ce qu’on lui demande.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.