Test – Toki Tori 2

L’habit ne fait pas le moine, un diction qui colle aisément au jeu dont-il est question dans cette critique. Avec son enrobage de couleurs chatoyants et digne d’un dessin animé pour enfant, Toki Tori 2 est pourtant un jeu très exigeant et qui risque de mettre nos nerfs à rude épreuves. Alors qu’il était attendu pour la sortie de la Wii U, celui-ci s’est fait un peu attendre et il aura fallu mettre notre mal en patience durant quelques mois. Cela n’empêche pas que la bête jaune est enfin arrivée et c’est l’heure du verdict, afin de voir si cette attente en valait vraiment la peine.

Toki Tori 2 Wii U

Un oeuf au plat

Comme son titre peut l’indiquer, Toki Tori 2 est le deuxième épisode de la série, avec un tout premier qui a vu le jour sur la fin de vie de la Game Boy Advance. Après un court passage sur Wiiware et divers pérénigrations sur de multiples supports, Two Tribes décide de réitérer l’expérience et cela signe le retour de notre gros poussin jaune. Mais cette fois il est nulle question de partir à la chasse aux œufs, mais de sauver son monde de la noirceur et de la désolation. Du moins c’est ce qui est suggéré et qu’on va devoir découvrir durant notre progression, car autant dire qu’on est vite désemparé devant l’absence de narration, voir d’explication. Le parti pris des développeurs a en effet été de complètement abandonner le joueur, le laissant pratiquement sans aucuns repères, à découvrir par lui-même tous les rouages dont est constitué le jeu.

Un choix qui fera peut-être fuir une grande majorité des joueurs, mais qui risque de ravir ceux qui seraient en recherche d’un défi à a hauteur de leur cervelle. La réflexion est vraiment l’élément central de Toki Tori 2 et il faut parfois allumer nos neurones face à certaines énigmes. Notre poussin dispose seulement de deux capacités, autour desquelles gravitent presque toutes les mécaniques qu’on pourra rencontrer. La charge sur le sol pourra par exemple repousser les animaux, tandis que le sifflement les attire. Deux principes de base tout simple, mais qu’on finira très vite par utiliser de différentes manières afin de pouvoir avancer. Notre piaf étant dans l’impossibilité de sauter, il va falloir œuvrer de persévérance pour trouver le moyen de créer des passages ou des plates-formes.

Notre volaille au plumage jaune étant dans l’incapacité de soulever son arrière train, il est nécessaire d’user de son environnement pour s’en sortir. La construction des niveaux étant essentiellement axée autour de la résolution des puzzles, la solution est souvent de se servir des animaux qui vaguent à leurs occupations autour de nous. Il suffit par exemple de nourrir un crapaud, pour qu’il crache et nous enveloppe dans une bulle qui nous amènera dans les hauteurs. Les énigmes n’hésiteront pas à très vite se corser, en s’étendant parfois sur toute la surface au niveau. On se retrouve donc à appréhender nos actions à l’avance, notamment quand il s’agit de combiner plusieurs mécaniques pour s’en sortir. Les développeurs ont pris un malin plaisir à nous faire suer, nous obligeant à se creuser les méninges et c’est justement ce qui fait tout le charme de Toki Tori 2.

Toki Tori 2 Wii U Toki Tori 2 Wii U

L’exploration par réflexion

La découverte est constante et on se surprend parfois à revenir en arrière, en se disant que l’élément qu’on a laissé de coté devait sûrement servir à quelque chose, pour finalement percuter qu’il s’agit d’un passage vers un pan entier de la carte. Au début le sentiment d’être dans une progression très linéaire se fait ressentir, mais on finit par comprendre que les niveaux possèdent de multiples embranchements qui ne demandent qu’à être découvert. Heureusement, il est vite possible d’utiliser une combinaison de notes, formant un chant qui nous permettra de revenir en arrière, sur les nombreux totems qu’on peut activer. Ce qui évite de refaire inlassablement les mêmes énigmes, jusque parce qu’on aurait envie de revenir à un endroit bien précis.

L’ampleur de l’aventure n’a d’égal que l’acharnement que le joueur y mettra pour en découvrir tous les aspects. Il est difficile de déterminer le temps qu’on peut prendre pour arriver au bout de Toki Tori 2. Car cela dépend beaucoup du degré de logique du joueur, en plus du fait s’il aura envie ou non de remplir tous les petits à coté, comme la collecte des morceaux de puzzle ou photographier la faune locale. Une affection du détail qui fait de Toki Tori 2 un jeu d’une rare intelligence, qui pousse le joueur à réfléchir par lui-même, en le gratifiant par un sentiment de bonheur chaque fois qu’il réussit à résoudre une énigme par ses propres moyens. Surtout que ces dernières sont vraiment bien pensées et offrent une belle diversité de situation, nous poussant à chaque fois à aller un peu plus loin, pour voir ce qu’on nous réserve encore comme autres surprises.

La direction artistique peut paraitre très étonnante, avec son univers presque enfantin qui détonne complètement lorsqu’on essaye de l’assimiler avec la rudesse de son gameplay. Mais la réalisation est tellement soignée et accrocheur, qu’on finit par passer au dessus de nos appréhensions pour l’apprécier à sa juste valeur. La variété des environnements et leur relative beauté contribue grandement à l’identité du jeu. L’effet cartoon se retrouve jusque dans les animations des personnages, avec des animaux dont l’apparence est parfois à mourir de rire. Un style graphique qui peut ne pas plaire à tout le monde, mais pour le peu qu’on y adhère, il est bien difficile de ne pas craquer pour ce Toki Tori 2.

 

En conclusion

Parfois, à cause de leur simple concept, il y a des jeux qui divisent l’opinion des joueurs. Et il faut reconnaitre que l’œuvre de Two Tribes entre allègrement dans ce lot, avec un principe de base qui vous laisse une seule option : Débrouillez-vous. Dès le départ tout est fait pour nous mettre en déroute. L’utilisateur qui est lancé dans une aventure, au cours de laquelle il devra tout apprendre et découvrir par tâtonnement, sans aucune indication pour l’éclairer. Une expérience qui aurait facilement pu tourner à la catastrophe, mais l’enrobage et le contenu de Toki Tori 2 titille notre curiosité, avec l’irrésistible envie de tout le temps aller de l’avant. Un jeu de réflexion d’une rare intelligence, qu’on conseillera à tous ceux qui n’ont pas peur de faire travailler leur cerveau de temps à autre.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.