Test – Trine 3 : The Artifacts of Power

La série Trine a une place particulière dans mon petit cœur de joueur. De par ses qualités graphiques, la magie de son mode et surtout son gameplay, c’est pour moi un incontournable des jeux de plateforme/réflexion en 3D. Et enfin le troisième opus est disponible et cette fois, il est en … 3D??? Bon, alors admettons …

trine3-head

Le pouvoir des trois nous libérera

L’académie de magie a quelques problèmes. Un monstre géant insensible à la magie tente d’en forcer l’accès. Les mages impuissants n’ont d’autres choix que d’appeler les fameux 3 héros à l’aide via le Trine, le puissant artéfact. Pontius le chevalier, Zoya la voleuse et Amadeus le magicien sont dont réquisitionnés, sans vraiment être d’accord, pour une nouvelle quête. Et ils mèneront celle-ci à bien, comme à leur habitude. Sauf qu’ils en ont un peu assez d’être appelés sans cesse et surtout contre leur volonté. Ils essayèrent donc de couper le lien entre eux et le Trine … ce qui n’a pas eu l’effet escompté. Le Trine vola en éclat alors qu’un cri de femme retentit. En choisissant d’abandonner le Trine, nos héros l’ont involontairement détruit mais, par la même occasion, en ont libéré un esprit ténébreux des plus puissant et maléfique. Afin de protéger le monde, ils n’auront d’autre choix que de retrouver les fragments du Trine, éparpillés lors de sa destruction, afin le de reconstruire.

Lonely knight

Lonely knight

Entrez dans une nouvelle dimension

Il y a des jeux qui étaient mieux en 2 dimensions et certains qui ont réussi leur passage en 3D, comme Super Mario. Trine 3 est … un peu à cheval entre ces deux possibilités selon moi. Pour être clair, je voudrais d’abord dire tout ce qui va très bien dans ce jeu. Les graphismes sont tout aussi beau qu’à l’accoutumée et ce malgré l’intégration de la troisième dimension. Le niveau de détail est superbe et les couleurs sont toujours aussi chatoyantes. Donc, çà c’est bon. Au niveau de la VF, c’est également dans la continuité de la série, ce qui veut dire qu’elle est excellente. Et si les puristes reprocheront un léger manque d’implication dans certaines répliques, la VF fait très bien son travail. Reste maintenant … tout le reste en fait. Ettttt, c’est là que les choses vont se corser.

En premier, il y a l’aspect de la gestion de cette troisième dimension. Dans la plupart des cas, il n’y a pas vraiment de problèmes : on se dirige simplement avec les flèches haut et bas pour aller au fond ou en premier plan. Le gros souci est que Trine 3 a beaucoup de mal à se libérer de ses premiers épisodes tout en 2D. Je m’explique … Prenez Amadeus, s’il fait apparaître une boite (dont on ne peut plus gérer la taille), elle se déplacera sur un plan en 2D. Il faudra utiliser les touches A et E pour le déplacer en profondeur ce qui peut être vitre très frustrant. Et c’est d’autant plus vrai lorsqu’il faut envoyer cette caisse sur des ennemis mobiles. Là, çà devient un calvaire.

Que c'est joli

Que c’est joli

J’ai le pouvoiiiiiir

Pour Zoya et Pontius, les choses sont un peu meilleures même si Pontius frappera souvent dans le vide, fautez de n’avoir pu viser correctement son adversaire. Mais c’est lui que l’ont utilisera le plus avec Zoya, sa faculté de planer en faisant un élément plus qu’indispensable. D’ailleurs, chacun de nos trois héros aura toujours ses capacités spéciales à bien utiliser. Amadeus qui fait apparaître des blocs et qui peut déplacer certains objets (dont les blocs), Pontius qui peut frapper, planer et faire un saut suivi d’une attaque en piquet redoutable et enfin Zoya se balance un peu partout et peut attacher des objets avec sa corde.

Dans l’ensemble, le fait de renouveler un peu les capacités des personnages est relativement bienvenu. Bon, Trine 3 n’a pas non plus énormément changé le gameplay original hormis avec la dimension de profondeur. Heureusement me direz-vous car au vu des pièges et petites énigmes qui parsèment le jeu, il valait mieux garder les mécanismes qui ont fait le succès de la série. Mais ne nous arrêtons pas en si bon chemin et parlons du deuxième, énorme, gigantesque problème de Trine 3 : la durée de vie.

Une petite archère

Une petite archère

Eeeettt, c’est fini

Il n’y a pas beaucoup de niveaux et pire encore, le mode solo se finit en à peine quatre à cinq heures de jeu ce qui est beaucoup trop court. La cerise sur le gâteau est que l’histoire s’arrête en plein milieu de la quête. Et le fait qu’il faille retrouver des triangles dans les niveaux pour ouvrir, si on en a assez récupéré, les niveaux suivant me fait diablement penser à des petits jeux mobiles. Non, non et non … Alors il y  a également un éditeur de niveau et un mode multi joueur. Bon, je n’ai vraiment apprécié ni l’un, ni l’autre et principalement parce que le multijoueur ne sert qu’à refaire les niveaux solo en coopération. Si à la limite la coop multi ouvrait d’autres niveaux, d’accord (comme Portal 2) mais pas comme çà. Pour moi, ce Trine 3 sent presque  le jeu à épisode pour lui faire poindre par la suite plusieurs DLC. Et là, je dis directement non à ce genre de pratique. Heureusement que tout n’est pas à jeter dans ce jeu qui a quand même des atouts plutôt enjôleurs et qui devrait quand même plaire aux fans de la série qui retrouveront rapidement leurs marques. Mais avec si peu de contenu …

 

En conclusion

Bof, mon sentiment est des plus mitigé. Le jeu est très beau, il respecte bien l’esprit de la série mais la gestion du gameplay 3D n’est pas terrible et la durée de vie est au raz des pâquerettes. A moins d’être un fan assidu de la série, je vous dirais franchement qu’il y a mieux sur le marché. A vous de voir mais pour ma part, ce n’est pas une grande réussite comme l’on été les deux premiers épisodes.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *