Test – Warhammer Quest : jeu de plateau vers le jeu vidéo

C’est toujours un évènement pour moi de mettre la main sur un jeu tiré de la licence Warhammer. Serait-ce parce que j’ai longtemps joué aux jeux de figurines Warhammer Fantasy et Warhammer 40K ? Peut-être. Mais ici on parle de Warhammer Quest, une adaptation vidéoludique du jeu de plateau/jeu de société du même nom. Tayaut, hardis nains Brise-Fer et fiers archers Elfes, forts prêtres de Sigmar et sorciers de tous poils. Boutons l’ennemi hors de l’empire ou enterrons-le sur place à grand coup de marteau de guerre !

warhammer-quest-head

Waaaaaaggghhhhh !

L’histoire de Warhammer Quest … ben … Il n’y en a pas vraiment. Vous êtes un groupe d’aventuriers et vous voyagez de villes en villages pour faire des quêtes. Toutes ces quêtes vous emmènent dans trois régions de l’empire avec moult donjons à explorer et bien sûr chaque donjon est blindé de vilaines bébêtes comme des rats, araignées géantes, chauves-souris … Mais si ce n’était que cela, où serait le plaisir me direz-vous ? Sachez jeune guerrier que le monde de Warhammer est rempli d’êtres qui ne seront pas de bonne compagnie en ces lieux sombres et isolés. Trolls, orques, skavens (hommes-rats) et autres abominations seront de la partie. Alors, elle n’est pas belle la vie d’aventuriers ? Oui mais, soyez prudent. Comme disais la pub de Durex : sortez couverts. Que serait un bon aventurier sans son lot d’équipement, d’armes, d’armure, de potions et autres parchemins magiques. Sans oublier de quoi rassasier le guerrier fatigué à force de pain, de bière et autres mets délectables. Mais comme partout, tout ceci a un prix et c’est en effectuant ces quêtes et en revendant vos trouvailles au marché que vous remplirez vos bourses. Bon, ce n’est pas tout çà mais j’ai un donjon sur le feu, moi.

Vous l’aurez compris, on nage ici dans un monde médiéval fantastique plus que fourni : celui de Warhammer.  Warhammer Quest se présente comme une retranscription plutôt fidèle du jeu de plateau de Games Workshop. On voit les donjons du dessus et vous déplacez votre petite équipe de quatre personnages sur un énorme plateau à damier. A chaque combat, celui qui achèvera un ennemi recevra de l’expérience et vous récupèrerez également un peu d’or, des babioles ou des pièces d’équipement. On est donc dans un RPG tactique au tout par tour respectant assez bien les règles du jeu de plateau. Les différentes créatures et races du jeu d’origine sont présentes (enfin, une grosse majorité) et les caractéristiques des pièces d’équipement ainsi que les types de héros disponibles sont conformes à ce que vous pouvez espérer d’un jeu Warhammer Quest. Nain Brise-Fer, marauder, sorcier, mage, elfe archer, réprugateur, prêtre guerrier ne sont que quelques-uns des héros que vous pourrez choisir pour composer votre équipe. En plus, votre équipe peu changer à chaque donjon histoire de faire monter les XPs en ayant les meilleures troupes face aux occupants du dit donjon.

Warhammer Quest PC screenshot Warhammer Quest PC screenshot

Holà mon bon messire, seriez-vous libre pour une quête ?

Les fans seront probablement aux anges … mais attendez quand même un peu avant de jeter vos bras en l’air et d’invoquer Sigmar car tout n’est pas des plus roses dans l’Empire. Je me dois de vous prévenir que si ce jeu a d’abord vu le jour sur plateformes mobiles, il en conserve tout ce que je trouve dérangeant sur PC. En premier, graphiquement le jeu est … tout juste. Ce n’est pas très beau mais on reconnait bien les personnages. Les donjons sont tous plus ou moins semblables et seules quelques teintes de rouge ou de bleu feront la différence hormis pour certaines salles de boss. Mais le genre de limitations qui m’énervent, ce sont les animations. Les déplacements sont corrects et les personnages respirent et bougent un peu lorsqu’ils sont immobiles. En revanche, lors des attaques je trouve qu’il y a de gros manques. Si un coup est raté, l’ennemi ne bouge pas d’un poil. Le coup passe littéralement au travers. Pareil lorsqu’un coup est bloqué. C’est moche car ne me dites pas qu’il n’y avait pas moyen d’inclure ces quelques animations ? Parce que voir un nain avec une hache de deux fois sa taille frapper au travers d’un Ork noir en armure qui fait deux fois sa taille et sa largeur, çà le fait très moyen. Je sais, je pinaille et ce n’est que du cosmétique. Mais sérieusement, on est plus sur le jeu de plateau avec les figurines, là. On peut s’autoriser quelques animations dans la version Pc quand même, non ? Tiens aussi, parfois les quêtes sont d’un farfelu comme cet âne qu’il faut récupérer dans un donjon plein d’araignées géantes … parce que le bestiau devait servir de repas de fête au village … Mouais.

Aussi, il y a des points négatifs qui n’en sont pas tant que çà. Je m’explique : dans Warhammer, on utilise des dés à tout bout de champ. Pour avoir des sources de pouvoir au début de son tour, pour voir si on touche l’ennemi frappé, etc. Ici, on a la même chose et celui qui ne connaît pas le monde de Warhammer risque de trouver tout cela assez étrange. Comme lorsqu’un elfe sylvain rate quatre fois de suite une araignée géante grosse comme un camion à quatre mètre de lui, on peut se poser des questions. Pareil avec l’histoire du nain racontée précédemment. La logique pour toucher les ennemis est assez floue et on constatera avec énervement que les ennemis ont beaucoup plus de chances que vous de réussir une attaque. Votre sorcier sera souvent votre plus grand ami avec ses sorts de guérison. Et là aussi, des fois on guérit d’un point de vie et parfois de 6. Vive l’aléatoire du lancement de dés. Attention, je m’en accommode bien étant familier avec les jeux de plateaux et figurines. Mais pour les autres … je vous souhaite de vite vous y faire. Aussi, il y a quelques faiblesses de l’I.A. que vous exploiterez constamment. Par exemple, mettez un seul guerrier (le tank) devant vos troupes et laissez-le bloquer toutes les vagues d’ennemis. Sitôt ses points de vie à zéro, rendez-lui un minimum de points de vie pour qu’il refasse un blocage efficace tout en donnant quelques mandales au passage tout en frappant le plus possible à distance. Réussite à tous les coups …

warhammer-quest-0002 warhammer-quest-0005

Concernant le contenu, là il y a du monde au portillon

Dernier point passable du jeu, les musiques ne sont vraiment inoubliables. C’est de la musique type médiévale tout ce qu’il y a de plus classique. Pour parler maintenant de la durée de vie, celle-ci s’avère être conséquente. Trois grandes régions avec à chaque fois une petite dizaine de quêtes principales pour des dizaines de quêtes annexes. Et malheureusement, il faudra souvent passer par ces quêtes annexes. Sans cela, point d’or pour augmenter vos niveaux ou acheter de l’équipement, pas d’XPs … Et croyez-moi, vous aurez besoin d’un sacré volume d’XPs pour avancer dans le jeu. Les donjons principaux vous indiquent même quel niveau minimum est requis pour espérer en voir le bout. Comptez une dizaine d’heure par région, entre vingt et trente heures de jeu au total, ce qui est assez honorable.

Ce qui l’est peut-être moins, ce sont les différents bugs auquel j’ai pu faire face. Et heureusement pour vous, le jeu a subi un bon upgrade peu avant sa sortie qui en corrige pas mal. Vous éviterez ainsi les pires des bugs que j’ai rencontrés. Par exemple, tomber sur un magicien ennemi bloquait le jeu car sa magie ne s’activait jamais. Ou encore il y avait les villages où l’interface n’arrivait pas … vous laissant devant une image de fond sans menu. Et puis, celui très drôle où lorsque l’on prenait le réprugateur pour faire un donjon, on restait bloqué sur la première pièce sans pouvoir aller plus loin … la loose. Il reste encore quelques petits bugs sans vraiment d’impact sur le jeu qui, je l’espère, seront eux-aussi rapidement résolus. Sinon, je trouve que ce Warhammer Quest propose un contenu honnête mais qui aurait pu avoir une couche technique bien meilleure plutôt qu’à coller sur son modèle originel sur support mobile.

 

En conclusion

Sympathique et respectant la licence de Warhammer, voilà comment je pourrais décrire ce Warhammer Quest. Si techniquement il est assez faible, le respect des règles et des historiques de l’univers de Warhammer est indéniablement un énorme plus pour tous les fans. Les autres en revanche auront peut-être du mal à rentrer dans cet univers et ces règles.

2 réponses
  1. LeGros
    LeGros dit :

    Vous êtes complétement à la ramasse, vous y avez joué 10 min? car apres 10 min, on se fait déjà chier. Ce jeu est un tactical mais il n’y a aucune stratégie!

    Répondre
    • YellowMan
      YellowMan dit :

      Je pense que vous n’avez pas lu le test correctement.
      – Comme je le disais, les habitués du jeu de plateau retrouveront leurs marques mais les autres moins. Pour ma part, étant fan de l’univers et du jeu de plateau original, j’ai bien accroché au genre.
      -Concernant l’aspect stratégie tient plus au positionnement de ses personnages durant un combat et j’ai dit également que cet aspect est trop simple (tank devant, mago et archer derrière).
      – Et enfin, oui j’y ai joué plus de 10 minutes. Toutes les quêtes principales y sont passées et un bon paquet de quêtes secondaires pour farmer (ce que j’ai indiqué également).

      Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.