Test – Wind-up Knight 2 : c’est un chevalier qui aime courir…

Test – Wind-up Knight 2 : c’est un chevalier qui aime courir…

La Wii U de Nintendo est un eldorado pour les petits studios indépendants. Il faut dire que l’éditeur à tout mis en œuvre pour fournir aux développeurs des outils qui leur permet de convertir facilement leurs jeux. C’est ainsi que Wind-up Knight 2 arrive sur l’eShop de la console, alors que cela fait un moment qu’il est disponible sur téléphone mobile, en free-to-play.

Wind-up-Knight-2---head

C’est tout droit qu’on te dit

Ce qu’on peut dire c’est que Robot Invaders n’ont pas manqué d’humour en nommant leur héros Sir Sprint. Un nom qui convient totalement à un personnage qui va passer son temps à courir en ligne droite. Car si vous ne l’avez pas encore compris, Wind-up Knight 2 est ce qu’on désigne couramment comme étant un runner. Pour la courte description, il s’agit d’un jeu dans lequel on dirige un personnage qui court automatiquement et notre seule interaction sera de le faire sauter au dessus des obstacles. D’autres variantes peuvent s’y ajouter, mais le concept est vieux comme la lune.

L’idée va donc être de contrôler un petit chevalier qui court contre le temps, et qui se trouve être un jouet. Si le scénario est totalement sans intérêt, il est tout de même question que sa condition lui demandera de ramasser régulièrement des clés à ressort afin de remonter son mécanisme. Autrement notre jauge de temps descendra a une vitesse infernale, ce qui aura pour conséquence d’arrêter notre avancé dans le niveau. La plupart du temps ce sera un simple parcours d’obstacles, où il faudra apprendre par cœur le cheminement tout en ramassant les pièces de monnaie qui traînent sur notre route.

Les niveaux sont assez courts mais cela n’empêche pas d’avoir des points de contrôle qui nous aideront à recommencer en cas de trépas. Les dangers qu’on va être amené à rencontrer ne sont pas très compliqués, voire pas très inspirés. Des piques sur le sol, des rochers qui vont nous tomber dessus, des ennemis qu’on doit trucider, ce n’est rien de très original mais cela fait son travail. Notre chevalier pourra donc lever son bouclier au dessus de lui pour se protéger des projectiles, tout en tapant à l’épée sur les ennemis et se rouler en boule pour passer en dessus des obstacles. Il faudra donc alterner entre ses différentes actions pour avancer dans les niveaux.

Le chemin c'est tout droit

Le chemin c’est tout droit

Toujours un peu plus à faire

Le but principal d’un niveau sera d’arriver à la fin en récoltant le plus possible de pièce. Si vous arrivez à tout ramasser, vous obtiendrez le sésame du rang A. Quand on le termine, chaque stage dispose d’un genre de quête secondaire qui nous permettra d’obtenir des jetons représentés sous la forme d’un bouclier. Il s’agit en faite de refaire le même niveau mais sous une autre condition, en ramassant des cristaux ou des fées, voire en ne touchant pas les pièces maudites. Cela servira surtout à débloquer les niveaux avancés, qui réclament un certains nombre de jetons pour être jouable.

La campagne principale de Wind-up Knight 2 est loin d’être un gros challenge et la plupart des joueurs la traverseront sans gros encombres. Il faudra surtout se tourner vers les niveaux alternatifs pour vraiment rencontrer une légère difficulté, notamment sur l’on veut courir après tous les jetons. Mais le souci vient surtout par le fait qu’une lassitude peut rapidement s’installer et dont-on aura du mal à se débarrasser. Une impression est un peu associée à cette catégorie de jeux, mais qui peut s’estomper quand on le prend comme distraction « pop corn ». C’est-à-dire un jeu dans lequel on picore une partie de temps à autre, pour passer le temps.

 

En conclusion

Il est toujours difficile de juger un jeu qui n’a jamais eu la prétention de prendre un place dans la cours des grands, mais simplement celle d’être une petite distraction pour les joueurs. Un de ces titres qu’on lance de temps à autre, juste pour passer le temps. Et c’est justement ce qu’il faut s’attendre avec Wind-up Knight 2. Un jeu qui rempli complètement son rôle et qui même s’il n’excelle pas dans son genre, n’en reste pas moins intéressant. Le seul défaut majeur sera un manque flagrant de renouvellement, ce qui est dommage car le contenu se montre largement satisfaisant.

Submit a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.